DERNIÈRE INFOLETTRE

Vers une superficie record de soya?

L’année 2014 pourrait bien être celle du soya, selon les chiffres dévoilés par Statistiques Canada sur les intentions d’encensement. Pour une 6e année consécutive, les superficies consacrées au soya sont à la hausse, ce qui pourrait mener vers un nouveau sommet au pays. En contrepartie, le blé s’avère cette année moins populaire auprès des 11 500 producteurs consultés, tout comme le canola, l’orge et le maïs.

L’organisme fédéral rappelle toutefois que les prévisions pourraient évoluer en raison de l’hiver plus long qu’à l’habitude dans plusieurs régions du pays.

Si les prévisions se réalisent, une superficie record de 5,6 millions d’acres sera semée en soya cette année, soit un bond de 16,5% en comparaison avec 2013. Selon le rapport de Stat Can, « les producteurs au Québec, en Ontario, au Manitoba et en Saskatchewan ont tous l’intention d’ensemencer à des niveaux records en 2014 ». La hausse la plus marquée est en Ontario avec une hausse 300 000 acres de plus qu’en 2013, et au Manitoba avec 250 000 acres de plus.

En termes de superficie, la diminution pour le blé se situe à 4,8% à 24,8 millions d’acres pour l’ensemble du pays. Pour le blé de printemps, la diminution est de 5,6% par rapport à 2013 à 18 millions d’acres. Les marchés anticipaient un recul plus important en raison de la faiblesse des prix du blé dans les derniers mois.

Le maïs-grain suit la même tendance que le blé mais avec une diminution de 8,7% à 3,4 millions d’acres. Du nombre, 2,1 millions d’acres se trouvent en Ontario, soit une baisse de 7% alors que le recul est de 5,9% au Québec à 958 800 acres.

Pour ce qui est des autres cultures, l’orge connait une baisse de 10,9% des intentions d’ensemencement à 6,3 millions d’acres. L’avoine gagne très légèrement avec une hausse de 0,6%.

La surprise est par contre venue du côté du canola. Alors que les analystes prévoyaient une hausse par rapport à l’an dernier, les superficies prévues diminuent pour une 2e année consécutive à 19,8 millions d’acres, une baisse de 0,7%.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires