Vos terres vues du ciel

Imaginez parcourir vos terres à vol d’oiseau, en étant capable en même temps de repérer les types de sol, la direction des pentes et même le plan de drainage. Si vous cultivez en Montérégie, c’est tout à fait possible!

D’abord rendu accessible aux producteurs et aux intervenants agricoles de la Montérégie-Est, le site Info-sols est disponible depuis quelques jours pour le territoire de la Montérégie-Ouest. Le service est gratuit pour la clientèle du MAPAQ. Il suffit de compléter une demande d’inscription, qui sera approuvée en quelques jours.

Le site réalisé avec GéoMont réunit des photos aériennes prises en 2000, 2006 et 2009. Un module d’élévation permet entre autres de consulter les courbes de niveau et le relief des champs, puis de tracer des profils pour extraire des données d’élévation et de pentes. Ceci peut servir à déterminer l’orientation des lignes de semences de façon à limiter l’érosion, ou à planifier des aménagements pour favoriser l’écoulement de l’eau de surface.

« Les données sur l’élévation sont d’une très bonne résolution. On peut demander des courbes de niveau pour les dénivellations de 50, 20 ou même 10 cm », affirme Gerardo Gollo-Gil, agronome à la direction de la Montérégie-Ouest du MAPAQ.

D’un seul clic, on peut superposer aux images aériennes des données comme le réseau routier, les limites municipales, l’ancien cadastre, le nouveau cadastre, la classification pédologique et les plans de drainage, ces derniers ayant été numérisés à partir des plans réalisés à partir des années 1970.

« Si un producteur a identifié une zone de faible rendement dans un champ, il peut afficher la pédologie, pour voir si cela correspond à un type de sol. Il peut aussi afficher les données d’élévation, pour voir si cela correspond à une cuvette », illustre Gerardo Gollo-Gill.

Info-sols ne peut pas servir pour le dépistage ou le suivi de la croissance des cultures, ni pour élaborer un plan de fertilisation. Par contre, en fonction du moment de l’année où elles ont été prises, les images aériennes nous révèlent de précieuses informations.

Par exemple, les photos aériennes d’avril 2006 et avril 2009 permettent de repérer les secteurs des champs qui sont affectés par une érosion importante lors de la fonte des neiges, de même que les surfaces plus humides du sol. On peut aussi tirer des conclusions des photos de l’été 2009, puisque cette année-là, il avait plu beaucoup en juillet et des champs ou parties de champs sont demeurés productifs.

Le site internet Info-sols

 

 

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires