Éliminer la compaction de surface (suite et fin)

4) Passage trop superficiel d’un chisel ou dents trop espacées
La tendance est au travail de sol de moins en moins en profondeur. Cependant, dans le cas du chisel, il est mal avisé de ne travailler qu’à trois ou quatre pouces. L’objectif du chisel est de créer des fissures entre chaque dent, pour favoriser le développement racinaire et aussi pour que l’eau pénètre l’hiver et que l’action gel-dégel décompacte le sol. Si les dents sont trop éloignées et qu’elles travaillent trop en surface, il n’y aura pas de fissuration. Le chisel en surface crée des « trottoirs » : des bandes compactes qui nuisent au développement racinaire.

5) Passage du chisel en conditions trop humides
Un sol sec se prêtera bien mieux à la fissuration souhaitée qu’un sol humide, beaucoup plus sensible au lissage.

6) Sol travaillé en conditions trop humides avec herse à disque
Le passage d’une herse à disque est tout à fait approprié après la récolte de soya, mais il arrive souvent que cette récolte soit repoussée aussi loin qu’à la fin octobre. Le sol est alors très humide et les disques provoquent un lissage à la profondeur qu’ils atteignent dans le sol.

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires