L’agriculture bénéficie de l’exploration spatiale

Les innovations technologiques issues de l’exploration spatiale possèdent certaines applications en agriculture. Elles permettront une meilleure compréhension des besoins globaux d’approvisionnement en eau, de l’efficacité de l’irrigation, en plus d’aider les agriculteurs à identifier plus tôt les menaces à leurs cultures.

Selon le directeur de Jet Propulsion Laboratory (JPL), une firme californienne liée à la NASA, les satellites actuellement en orbite autour de la Terre et d’autres équipements d’observation des planètes raffinent les outils de gestion de l’eau et de ses stocks. Ainsi, les scientifiques travaillent à la mise au point d’outils pour évaluer comment se transporte l’eau sur la Terre. Ils auront ainsi une meilleure idée des réserves disponibles. Ils pourront suivre, par exemple, la fonte des neiges dans la Sierra Nevada et les Rocheuses et voir comment cette eau alimentera les rivières en aval. Ils pourront également connaître en temps réel le niveau d’eau des réservoirs et des lacs «à un quart de pouce près».

L’utilisation de spectromètres pourrait s’avérer utile en agriculture pour la détection précoce de maladies. Le spécialiste de JPF cite notamment le cas d’une bactérie qui s’attaque aux citronniers et qui, une fois détectée, ne peut plus être combattue. Les outils actuellement utilisés pour des photos par spectrométrie permettraient d’identifier la présence de la bactérie à un stade précoce grâce aux changements de couleur des feuilles – invisibles pour l’humain.

De même, les outils développés pour analyser le sol des autres planètes pourraient également servir pour connaître la composition des terres agricoles. Mais ces technologies, trop récentes, coûtent actuellement très cher.

 

à propos de l'auteur

Articles récents de Isabelle Bérubé

Commentaires