Le choix de la caméra de surveillance

Les caméras sont reliées par fil à un boîtier qu’on appelle multiplexeur. Celui-ci est installé dans le bureau de l’étable. Il s’agit d’un boîtier électronique qui reçoit et gère les images. Il les envoie à un moniteur et permet de voir les images une à la fois ou toutes en même temps. Un fil relie le multiplexeur à l’ordinateur situé dans la maison. Le multiplexeur que Jimmy Prévost a ne peut pas être contrôlé à distance. «Si une vache est en travail, je fige l’image sur elle, puis je vais dîner», dit-il. Il peut ainsi voir à la maison si un problème survient.

Par son ordinateur relié à Internet, il sera bientôt capable de voir ses vaches sur son iPhone. Mais il est possible de faire plus. Des multiplexeurs peuvent être connectés directement à Internet. Il faut alors qu’Internet soit accessible à l’étable. Le producteur peut alors le contrôler à distance, depuis son ordinateur ou même à partir de son téléphone intelligent.

Selon Jimmy Prévost, le plus important est de choisir un équipement de qualité. Une caméra de bonne qualité coûte autour de 350 $, installation et fil inclus. Un multiplexeur comme le sien coûte environ 250 $. Un modèle relié à Internet se détaille près de 450 $. À cela, il faut ajouter le fil pour relier le multiplexeur à l’ordinateur de la maison, l’ordinateur et Internet.

«J’ai sauvé beaucoup d’animaux avec cet équipement», précise Jimmy Prévost. Estimée à 10 % avant le système de surveillance, la mortalité des veaux tourne maintenant autour de 4 % à 5 %. L’installation aide avant, pendant et après le vêlage.

Voyez aussi comment les caméras de surveillance peuvent être utiles sur les fermes laitières dans l’article Bovins sous haute surveillance! paru dans Le Bulletin des agriculteurs de septembre 2012, en page 56.

1e partie: Les caméras de surveillance sauvent des veaux

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires