Dame Météo 3, Caplette 2

Deux victoires en 5 tentatives. On ressemble un peu aux Canadiens. On est passé à coté par un seul degré manquant lors des deux dernières nuits. On a l’impression de perdre nos nuits pour rien, mais au final on gagne en expérience. On prend le coté positif de gérer deux dates de semis différentes. On pourra valider ce que j’ai appris cet hiver au Rendez-vous végétal : un blé en période de floraison perd 1 boisseau de rendement par jour si la température dépasse 25 degré C.

Donc toutes les acrobaties qu’on fait pour essayer de semer le plus tôt possible ont pour objectif d’espérer avoir un blé qui fleurit dans la période la plus optimale pour lui en plus de s’éloigner de la période propice au développement de maladie. On veut atteindre de haut standard pour notre culture du blé.

Comme pour notre équipe favorite on sait que la défaite fait partie du processus d’apprentissage. On lâche pas, on s’ajuste, on apprend et on focus sur notre objectif ultime. Au final on sera de meilleurs agriculteurs et on pourra savourer la victoire en se remémorant tout le cheminement qui nous y aura conduit. On sera encore plus fier de notre profession : agriculteur.

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires