Fongicide: pour réduire les toxines dans le maïs-ensilage

avionL’utilisation d’un fongicide permet-elle de réduire les mycotoxines présentes dans le maïs-ensilage? Affecte-t-elle le rendement au champ? Le Ontario Soil and Crop Improvement Association a publié les résultats d’une étude réalisée de 2013 à 2015.

Le fongicide Proline a été appliqué au stade VT correspondant à la sortie des croix. Au moment de la récolte, le rendement et l’humidité de l’ensilage ont été mesurés. De plus, un échantillon de chaque parcelle a été prélevé pour analyser la présence de toxines. Parmi toutes les mycotoxines analysées, la Deoxynivalenol (DON) était la plus importante.

Les conditions météo et surtout les précipitations durant la pollinisation et le remplissage du grain déterminent la croissance des champignons responsables de la production des mycotoxines. Les précipitations au-dessus de la moyenne en juillet et en août 2015 peuvent expliquer les niveaux plus élevés de toxines en 2015. La littérature rapporte qu’un niveau supérieur à 0.56 ppm de DON dans la ration totale représente un risque pour le troupeau. Les résultats rapportés dans le tableau 1 indiquent une réduction en moyenne de 66 % de DON avec le fongicide Proline. Des résultats de parcelles de recherche par Art Schaafsma de l’Université de Guelph indiquent une réduction de 50 % de DON dans le maïs-grain.

tableauL’augmentation moyenne de rendement évalué à 4 % ne réussit pas à combler le coût du produit et de l’application. Toutefois, ce calcul n’inclut pas la valeur des meilleures performances du troupeau avec un ensilage de qualité.

Source : Crop Advances

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires