Des tueurs silencieux


*Même si la luzerne peut compenser une mortalité considérable lors de l’implantation, il n’en demeure pas moins qu’une végétation uniforme est plus facile à gérer et se trouve moins exposée à l’invasion par les mauvaises herbes.
On peut penser en particulier à la sclérotiniose, la verticilliose, les différents types de pourritures et en particulier, la fonte et la brûlure des semis causées par l’organisme Aphanomyces euteiches.

Cet organisme adore les sols frais et humides, pauvrement drainés et les baissières. C’est une pourriture «humide» qui cause des dégâts importants aux populations de luzerne anciennes ou nouvellement établies. Souvent, on pourra confondre avec une carence en azote. Mais en général, la croissance ralentira ou cessera, les cotylédons jauniront et les racines seront affectées, passant d’un beige à un brun foncé.

État des plants sains et sensibles.

Jaunissement des cotylédons.

Idéalement, il suffirait de semer en conditions sèches le temps de l’émergence et de l’établissement pour assurer un sain développement des plants, mais ce point de régie nous échappe quelque peu. Là où on peut agir, c’est dans le choix de cultivars sélectionnés pour leur résistance aux différentes souches d’Aphanomyces, dont trois principales sont disponibles pour le moment.

Variétés résistantes et sensibles.

Il n’y a malheureusement pas de méthode de contrôle biologique ou chimique (fongicide) une fois que la maladie est installée. Les rotations longues se révèlent fort importantes car les agents pathogènes persistent dans le sol, ainsi que dans les débris végétaux. L’emploi de semences traitées aux fongicides et sélectionnées pour leur résistance et une bonne régie de l’eau et des engrais organiques, particulièrement vu leur rôle sur la compaction,  nous permettent d’en limiter les impacts.

Refererences:

Bagg, J. 2013. Aphanomyces Root Rot In Alfalfa. Ontario Ministry of Agriculture and Food.

Esker, P., Undersander, D. Aphanomyces Root Rot in Alfalfa. UW Extension Learning for Life.

Undersander, D., et al. Alfalfa Management Guide: Aphanomyces root rot. U.S.A: American Society of Agronomy, Crop Science Society of America, Soil Science Society of America, 2011.

Vincelli, P., et al. Agronomy Journal: Improved Seedling Health, Yield, and Stand Persistence with Alfalfa Resistant to Aphanomyces Root Rot. 2000. P. 1071 -1076

Smith, D., Watson, Q. 2013. Aphanomyces Root Rot in Alfalfa. UW Extension Learning for Life.

 

*Texte réalisé en collaboration avec le Conseil québécois des plantes fourragères. Les propos exprimés dans le texte relèvent toutefois de l’auteur et n’engagent pas le CQPF.

à propos de l'auteur

Articles récents de Jean-François Bouchard

Commentaires