Plus de la moitié du maïs-grain récolté au Québec

Subtitle

La chaleur et le beau temps ont cédé la place au froid et à la pluie à plusieurs endroits dans la province, ce qui a freiné les travaux dans les champs depuis le début de novembre. La récolte de maïs a progressé, passant de 12% au 31 octobre à 56% au 14 novembre, selon le rapport de la Financière agricole. C’est en Montérégie, Chaudière-Appalaches et Saguenay que les progrès étaient les plus marqués. La récolte traine toutefois de l’arrière si on compare aux dernières années. En 2016, les trois-quarts du maïs avaient été récoltés à pareille date. Ce pourcentage était de 90% et 91% en 2015 et 2014 respectivement, alors qu’il était de 82% en 2013.

Les rendements étaient pour leurs parts inférieurs à ceux des années précédentes, surtout dans l’est de la province. La Montérégie se distinguerait par des rendements supérieurs dans plusieurs secteurs. La qualité est par contre dans la moyenne, à l’exception de Lanaudière et des Laurentides-Laval où la Financière s’attend à des rendements moindres.

Avec la saison qui s’achève, un bilan de l’année se dessine au niveau des dommages. Ces derniers ont doublé par rapport à l’année passée avec 4776 avis pour l’instant, pour un montant total qui s’élève à 18,7 M$, soit plus que la moyenne des cinq dernières années (11,7M$) et des dix dernières années (16M$). Le secteur des céréales, maïs-grain et fourrager et du foin ont accumulé les sommes les plus importantes en dommages.

La Financière a aussi fait part des résultats pour les autres cultures qui sont terminées. Le rendement pour le maïs fourrager se situe dans la moyenne, tout comme le rendement et la qualité des cultures maraichères. Les récoltes ont été variables pour les pommes de terre, ainsi que pour les pommes dont la qualité a également été variable.

Source: Financière agricole

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires