Les ventes de blé vers la Chine bondissent

Malgré les tensions entre les deux pays, les achats de la Chine se situent à un sommet inédit depuis 14 ans

Le Canada a expédié ses quantités de blé les plus élevées en Chine depuis 14 ans, selon un récent article de Reuters. Bien que le géant d’Asie ait stoppé certaines ventes de denrées canadiennes, comme le canola et le porc, les chiffres indiquent que la Chine a acquis 1,5 million de tonnes de blé entre avril 2018 et avril 2019. Cette quantité représente le double de l’année précédente et un sommet en 14 ans, soit depuis 2004-2005, selon les données de la Commission canadienne des grains.

Articles connexes

Le blé canadien se serait imposé par défaut aux acheteurs chinois. La Chine se procurait habituellement son blé en Australie et aux États-Unis. Le blé australien a toutefois souffert de la sécheresse. Le blé américain s’est vu pour sa part imposé un droit de 25%  l’année dernière dans le cadre de la guerre commerciale avec Washington. La Chine représentait le quatrième marché d’exportation des États-Unis en importance pour le blé de printemps. D’après les données commerciales du US Census Bureau, les 42 000 tonnes de blé américain exportées vers la Chine jusqu’à présent cette année en avril sont les plus basses depuis onze ans. La Chine n’a acheté aucun blé américain en mai.

En mai et juin, les ventes canadiennes en Chine, qui ne sont pas encore collectées par le gouvernement, se sont poursuivies mais à un rythme plus lent, a déclaré un exportateur canadien.

Ce regain de ventes vers la Chine survient alors que les agriculteurs canadiens des Prairies ont lutté contre la sécheresse ce printemps, après une année de revenus en baisse. «Toute vente supplémentaire est critique cette année. Cela nous donne un peu d’optimisme », a déclaré Jim Wickett, un agriculteur de la Saskatchewan et président du conseil de Western Canadian Wheat Growers.

Les achats de la Chine en font le deuxième marché en importance du Canada pour le blé étranger cette année, après l’Indonésie, avec 11% du total des exportations.

Le Premier ministre Justin Trudeau a déclaré craindre que la Chine ne renforce sa répression contre les exportations canadiennes.

 

 

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires