7 conseils pour l’établissement d’une prairie

experts_fourragers_Jean-Yves Cloutier-1À cette période de l’année, on est peut-être en retard pour penser à un établissement de prairie cet automne, pourquoi ? Parce que l’établissement de luzerne demande un minimum de six semaines de croissance avant une gelée mortelle. À vous de juger la date de gel mortel dans votre région. Par contre, il est plus que temps de penser à mettre en place les facteurs de réussite de l’établissement de printemps. Voici ces sept facteurs.

garphique1. Destruction des vivaces : On élimine le chiendent, le pissenlit, etc.

2. Ajustement du Ph du sol : Le sol idéal est de 6,8 – 7,0 (sol lourd). La chaux devra être enfouie pour un maximum d’efficacité.

3. Ajustement du niveau de potasse du sol : Le potentiel de rendement dépend de la fertilité du sol et non de la fertilisation. Le niveau de fertilisation potassique est souvent inadéquat dans nos prairies de légumineuses. À savoir : Une tonne de luzerne prélève et exporte 23 unités de potassium. Le potassium est responsable de la production d’hydrate de carbone, c’est l’antigel de la racine. Il favorise l’endurcissement de la racine.

4. Vérification du drainage : La luzerne ne pousse pas dans l’eau. Un bon drainage sera un facteur de survie de la luzerne.

5. Préparation du sol d’automne. S’il y a du nivelage à faire, il est plus que temps d’y penser; avant les amendements de chaux et de fertilisation. Viser une préparation de la structure en particules grossières. Le gel fera la balance.

6. Semis d’un engrais verts : Afin de contrer la pousse des mauvaises herbes et d’apporter de la matière organique et de mobiliser des éléments fertilisants.

Tableau 1Tableau 2

7. Réservation de votre semence avec des cultivars de qualité adaptés à votre région en ce qui a trait à la dormance et au potentiel de rendement.

L’établissement d’une prairie représente toujours des coûts importants, c’est pourquoi on doit mettre les efforts et les investissements au bon endroit.

Bonne préparation.

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires