Maïs : Outils pour optimiser le rendement

Le vol d’un drone au-dessus du champ peut donner une indication utile sur l’état de la culture

Maïs : Outils pour optimiser le rendement

Tous les producteurs rêvent d’augmenter leurs rendements de maïs. L’utilisation régulière d’outils de diagnostic pendant et après la saison peut permettre de maximiser le potentiel de la ferme. Voici comment.

« Le secret pour atteindre des rendements supérieurs dans le futur est de comprendre pourquoi ils ne sont pas plus élevés aujourd’hui », croit Bob Nielsen, spécialiste du maïs à l’Université Purdue. Identifier les facteurs limitant le rendement à chaque année permet de mieux comprendre le potentiel de la ferme. L’utilisation de plusieurs outils de diagnostic permettra de préciser ces facteurs.

Images aériennes de satellites ou drones 

En utilisant ces outils durant la saison de croissance, il est possible de détecter le problème plus rapidement que d’attendre la carte de rendement en fin de saison. Selon la problématique, il peut être opportun de corriger le problème tout de suite ou à tout le moins mieux comprendre la cause des rendements plus faibles de cette partie du champ.  Bob Nielsen rapporte un cas observé en 2020. Le vol d’un drone au-dessus du champ au mois d’août indiquait une région sévèrement affectée par la sécheresse et les plants de maïs étaient en train de mourir. Avec cette seule observation, on aurait pu conclure à une zone du champ plus sensible à cause du type de sol ou par un microclimat provenant d’un corridor météo. Or, des images satellites étaient aussi disponibles pour ce champ plus tôt en saison. « Les symptômes étaient déjà présents avant l’épisode de sécheresse », ajoute le spécialiste. En examinant de plus près, il appert que la compaction dans cette zone a limité le développement racinaire. Ce qui explique la vraie raison de la mort des plants.  Le temps sec n’était pas le seul responsable et des actions pourront être prises pour corriger la situation. 

Cartes d’application (fertilisants ou pesticides)

Des cartes d’application sont disponibles pour plusieurs équipements. Ainsi, si une unité se bloque au moment d’appliquer l’azote en post-levée par exemple, une couleur différente apparaîtra sur cette carte. Ces variations sont plus difficiles à déceler au moment de la récolte lorsque la moissonneuse batteuse ramasse 8 ou 12 rangs à la fois. 

Analyse foliaire et de sol

Prélever des échantillons de sol dans les zones à fort rendement et à plus faible rendement, puis comparer les résultats. Ceci afin d’analyser si une différence au point de vue de la fertilité peut expliquer la différence de rendement. Des analyses foliaires sont aussi utiles pour identifier les carences, surtout dans le cas des éléments mineurs.

Cartes de rendement

Elles peuvent être utilisées pour identifier les zones à rendement élevé. « Mais les zones à rendement faible sont tout aussi importantes, suggère Bob Nielsen. Que se passe-t-il dans les zones rouges sur les cartes de rendement? Qu’est-ce qui expliquent les différences pouvant aller de plus de 5 t/ha entre les zones ?»   

Source : Farm Progress

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires