Mieux prévenir pour une meilleure qualité d’ensilage

Les pertes de qualité de l’ensilage en surface sont un problème plus important qu’on le pense dans les silos fosses. Voici quelques faits présentés par le vétérinaire Bill Stone, directeur des services techniques laitiers pour Diamond V.

– Il s’agit d’une perte monétaire au niveau de l’alimentation. La perte est probablement deux à trois fois plus importante qu’il n’y paraît.

– Les pertes affectent aussi la fermentation normale dans le rumen, ce qui produit une diminution de la production laitière et de l’efficacité alimentaire, en plus de causer une indigestion.

– Les moisissures sont des causes importantes d’avortement.

– Le syndrome du côlon hémorragique est plus grand si la détérioration de la surface est servie aux vaches.

– Il est difficile de s’attendre à un faible niveau de refus si la surface est pourrie.

– Le retrait de l’ensilage pourri nous amène parfois à retirer aussi du bon ensilage, tout en laissant une partie du mauvais.

– Le travail sur le silo pour retirer le mauvais ensilage peut être dangereux pour les travailleurs.

Clés de la prévention

Pour limiter les pertes, il faut bien sûr installer un plastique, mais encore faut-il l’installer correctement.

– Foulez le plus possible le haut du silo. Si possible, utilisez un ensilage humide afin qu’il y ait le moins d’air possible.

– Commencez à couvrir dès que le silo est plein.

– Utilisez d’abord un plastique mince. Ce plastique se colle davantage au fourrage.

– Puis, on place un plastique plus épais qui empêche la transmission d’oxygène. Il est crucial de placer un poids suffisant sur le dessus du plastique pour éviter les mouvements d’air sous le plastique, ce qui causerait des pertes d’ensilage.

– Lorsque plusieurs plastiques sont nécessaires pour couvrir toute la surface, faites en sorte que les plastiques successifs se chevauchent sur un minimum de quatre pieds (1,2 mètre).

– Utiliser des pneus entiers ou encore des demis-pneus et des sacs remplis de gravier le long des côtés.

– Bill Stone suggère aussi d’ajouter une bâche sur le tout pour prévenir les pertes causées par les oiseaux et autres animaux sauvages.

– Durant la reprise de l’ensilage, retirer le plastique deux fois par semaine afin que l’ensilage ne soit jamais exposé à l’air pendant plus de quatre jours. Si l’ensilage se met à chauffer, réduire la durée de la présence à l’air.

Sécurité

Le plus important, pensez en fonction de la sécurité à proximité du silo : sur les côtés et sur le dessus. Formez vos employés en conséquence.

Source : Dairy Advisor

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Marie-Josée Parent's recent articles

Commentaires