Quelle est la solution idéale pour fertiliser les prairies?

Un mélange de trois sources d’azote est la solution idéale pour fertiliser les prairies, selon Dr Tarlok Singh Sahota, directeur de la recherche à la station de Thunder Bay, en Ontario. Le chercheur étudie la fertilisation des plantes fourragères depuis plusieurs années.

Pour les graminées, il a comparé deux doses d’azote (105 kg/ha et 140 kg/ha) et trois formulations : urée seulement, urée et ESN (urée enrobée de polymère ou FRN), puis urée, ESN et sulfate d’ammonium. Ce dernier mélange a fourni un rendement additionnel de 3750 kg/ha. « Ce rendement compense largement pour le coût plus élevé des fertilisants évalué à 178,33 $/ha », précise le chercheur un article publié dans Ontario Farmer. Cette dose est appliquée au printemps ou lors de l’établissement.

Pour les prairies avec prédominance de luzerne, il recommande une dose de 45 kg/ha d’azote sous forme de sulfate d’ammonium et d’urée pour combler les besoins en soufre de cette culture. Pour les prairies mixtes, il suggère d’ajuster la fertilisation selon la proportion de chaque espèce. Par exemple, plus de soufre et moins d’azote si la luzerne est plus abondante. Par contre, le mélange de trois sources d’azote dans une proportion de 60 % urée, 25 % ESN et 15 % SA est indiqué pour les prairies avec plus de graminées. « Dans ce cas, on peut réduire la dose de 140 kg/d’azote pour tenir compte de la présence des légumineuses », conclut le spécialiste.

Source: Ontario Farmer

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires