Travail du sol et décomposition des résidus de maïs

Le travail de sol n’est pas nécessaire pour améliorer la décomposition des résidus.

Les résidus jouent un rôle important pour contrer l’érosion du sol par la pluie ou le vent. Ils favorisent également l’activité biologique dans le sol en fournissant du carbone et de l’azote aux microorganismes.

La croyance populaire veut que le travail de sol accélère la décomposition des résidus. Il s’avère que ce n’est pas le cas, rapporte un récent article du docteur Mahdi Al Kaisi, professeur au département des sols de l’Université de l’État de l’Iowa. Un essai a été mis en place pour comparer trois types de travail de sol (sous solage, strip till et semis direct), des hybrides de maïs Bt et non-Bt en conditions réelles de terrain et en laboratoire.

Les résultats après trois ans n’ont démontré aucune différence significative sur la décomposition des résidus entre les différents travaux de sol et le maïs transgénique ou non. Le travail de sol n’est pas nécessaire pour améliorer la décomposition des résidus. Il représente des coûts additionnels en main-d’œuvre et en machinerie en plus d’affecter la santé des sols et d’augmenter le risque de détérioration de la qualité de l’eau, conclut le chercheur.

Source : ICM News, Iowa State University

 

 

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires