Ligne de temps

Un ami du haut des airs

Norm Lamothe, producteur de 6e génération près de Peterborough en Ontario a lancé une société permettant d’utiliser l’imagerie par drone pour prendre des décisions en cours de saison concernant leurs cultures. Cet ancien travailleur de l’industrie aéronautique avait repris le flambeau de la ferme familiale avant de s’initier en 2015 au pilotage de drone.

Le potentiel est rapidement apparu à M.Lamothe qui s’est associé avec un partenaire pour fonder Deveron UAS. Cette dernière se spécialise dans la prestation de services d’imagerie par drone au secteur agricole partout en Amérique du Nord. Avec ses 15 pilotes et leurs drones, l’entreprise fournit des services de surveillance aérienne aux producteurs de l’Alberta, des provinces maritimes et même de certaines régions des États-Unis.

« Nous pouvons survoler 100 acres en 20 minutes. Les renseignements recueillis sont plus précis que ceux obtenus en parcourant les rangées, car nous avons une vue d’ensemble du champ », ajoute M. Lamothe. « Nous mesurons les agents agresseurs à l’aide d’une imagerie multispectrale, ce qui nous permet de voir des choses que nous ne pouvons pas voir à l’œil nu. »

L’entrepreneur explique que les informations ainsi obtenues permettent des opérations plus ciblés pour plusieurs types d’intervention, que ce soit les maladies, les ravageurs et autres facteurs de stress.

La technologie se prête aussi à l’épandage d’engrais à taux variable. Grâce aux images, une ordonnance est rédigée aux producteurs qui peuvent diminuer l’utilisation de ses intrants.

Deveron s’est récemment associé à The Climate Corp pour offrir aux producteurs une nouvelle option quant à la méthode et au lieu de stockage des données générées par l’imagerie par drone.

 

Source: Ag Innovation Ontario

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires