Un épandeur pour drone

Quand l’hiver achève, il n’est pas rare de découvrir dans les prairies des zones où les plantes ont été complètement détruites par le gel. Le jour n’est peut-être pas loin où il sera possible de resemer ces plaques à l’aide d’un drone.

Au Salon de l’agriculture, C.F.R. Innovations présente en effet un épandeur pour drone. «À l’origine, on a créé l’épandeur pour faciliter la lutte biologique contre les insectes piqueurs, explique Johnny Guérin, le responsable de la division Innovation de cette firme basée à Chicoutimi. On a constaté depuis que notre appareil possède aussi un potentiel intéressant en agriculture.»

Articles connexes

L’épandeur vient en deux modèles, d’une capacité respective de 8 litres et de 16 litres. Conçu pour se fixer à différents modèles de drone, il est muni d’un mécanisme de projection circulaire. Sa portée est ajustable et peut varier entre deux et 30 mètres.

Avec une capacité limitée à 16 litres, il va de soi que cette technologie n’a pas été développée pour couvrir de grandes surfaces. «Si on ajuste son débit au niveau maximal, l’épandeur se vide en seulement une minute, décrit M. Guérin. Inversement, pour certains types de traitement, il a déjà tenu 20 minutes.»

«Par contre, le drone se déplace très vite et la recharge de l’épandeur est rapide, ce qui vient compenser pour la capacité limitée de l’épandeur», ajoute-t-il.

Le fabricant s’attend à ce que son produit attire surtout des contracteurs ou des fournisseurs d’intrants. «Un drone est relativement coûteux à l’achat et il faut posséder un permis pour le faire voler, explique-t-il. Pour une entreprise qui ferait régulièrement de tels épandages, par contre, cela ne constituerait pas des obstacles.»

à propos de l'auteur

Journaliste

André Piette est un journaliste indépendant spécialisé en agriculture et en agroalimentaire.

André Piette's recent articles

Commentaires