Un niveau historique pour le blé d’hiver aux États-Unis

Les faibles prix du blé nuiraient aux intentions de semis

Les États-Unis pourraient enregistrer le niveau le plus faible en 110 ans de semis de blé d’hiver, rapporte Bloomberg. L’entreprise qui a réuni les prévisions de six analystes prévoit que les superficies pourraient être les plus faibles depuis 1909, soit la première année où des données ont été colligées sur le sujet.

Les superficies en blé se chiffreraient à 31,118 millions d’acres, soit un recul par rapport à 2018 à 31,159 millions d’acres. Il s’agit de la superficie la plus faible depuis les 29,196 millions d’acres affichés dans la première année des registres du  gouvernement américain pour ces données en 1909. Les chiffres officiels seront dévoilés en janvier 2020.

Articles connexes

U.S. farmers expected to plant lowest amount of winter wheat since 1909

Il s ‘agit d’une tendance qui se confirme année après année puisque les réserves mondiales de blé sont abondantes. Le blé dur rouge d’hiver a perdu 15% de sa valeur sur les marchés depuis le début de l’année, une des pires performances pour les denrées de base en 2019. Dans certains états du sud des États-Unis, le blé est vendu moins cher que le maïs. Les producteurs américains peinent aussi à vendre sur les marchés internationaux leurs céréales qui doivent composer avec une devise forte.

En date du 27 octobre, 85% du blé d’hiver était en terre contre 77% à pareille date en 2018, selon le département américain de l’Agriculture (USDA).

Le reste des semis pourraient cependant être retardés par les pluies dans le Midwest. Plusieurs producteurs resèment en blé d’automne leurs champs après la récolte de soya mais cette dernière est rendue plus compliqué par les nombreuses averses qui sont tombées dans la région dans les derniers jours. Ces difficultés pourraient encore réduire les superficies prévues en blé, d’après le USDA.

Selon la Texas Wheat Producers, les producteurs se tournent vers la culture du coton en remplacement du blé.

 

 

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires