Alberta Milk modifie son programme de prêt de quota

Merein et Kelsey Van Benthem sont convaincus qu’ils n’auraient pas pu posséder leur propre ferme sans le programme de prêt pour obtenir un quota d’Alberta Milk. Ils croient également que les récents changements du programme vont leur permettre de réussir en tant que producteurs laitiers. «Nous sommes persuadés que nous allons avoir du succès en tant que fermiers», affirme Kelsey.

Le couple de Spruce View, en Alberta, qui rêvait d’exploiter une ferme laitière, s’est lancé en affaires il y a trois ans. Ils ont acheté une ferme avec l’aide du New Entrant Assistance Program, créé par Alberta Milk en 2011. Ce programme prête un quota aux nouveaux producteurs laitiers afin de les aider avec une des plus grandes dépenses nécessaires pour commencer à exploiter une ferme.

Depuis le lancement du programme, douze nouveaux producteurs laitiers se sont établis dans la province. « Nous avons permis à plusieurs nouveaux fermiers de vivre leur rêve de posséder une ferme laitière », déclare Karlee Conway, directrice des communications chez Alberta Milk. Le programme peut prêter le double du quota initial acheté jusqu’à un maximum de 25 kg par jour sans frais pour les nouveaux agriculteurs, ce qui représente un quota suffisant pour produire le lait de 20 à 25 vaches.

Le programme original prêtait un quota maximal de 15 kg par jour. Le programme a été modifié afin d’alléger le fardeau financier des nouveaux producteurs. Ainsi, ces derniers disposent maintenant de dix ans au lieu de sept ans pour acheter leur quota. Les Van Benthem soutiennent que les modifications du programme leur ont donné la chance de commencer à acheter un plus grand quota. Le programme leur prête désormais un quota de 15 kg et d’autres producteurs leur ont prêté un quota additionnel pour leurs 50 vaches laitières. Le but des Van Benthem est d’obtenir 70 kg de quota d’ici 10 ans, soit le maximum autorisé par le programme pour les nouveaux fermiers. Les Van Benthem souhaitent également doubler leur troupeau afin de pouvoir produire le lait de 100 vaches.

En avril, le dernier cours du quota de matière grasse du lait s’élevait à 38 330 $ le kilo. Mme Conway affirme que les bénéficiaires du programme ont en moyenne 40 vaches et que les changements du programme vont leur permettre d’acheter de 20 à 25 vaches additionnelles. Elle rappelle que les familles d’agriculteurs déjà établis ne sont pas autorisées à utiliser le programme parce que ce dernier est justement conçu pour encourager la relève afin de les aider à s’implanter parmi les producteurs déjà existants. Alberta Milk préfère répartir les quotas prêtés plutôt que de simplement les prendre des producteurs laitiers déjà établis. Les nouveaux producteurs laitiers ont jusqu’au 30 juin pour s’inscrire au programme.

source: Western Producer

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires