Comment s’assure-t-on de la quantité de foin acheté?

Avec la pénurie actuelle de fourrages, nous sommes dans un marché de vendeurs. Les acheteurs doivent alors être vigilants pour s’assurer que la quantité achetée est vraiment celle pour laquelle ils ont payé.

« Si nous allons sur un site internet comme Haybec, les offres parlent de balles, mais c’est quoi la quantité? », questionne Jean Brisson, expert en production laitière chez Valacta. « L’équipement rotocut donne une balle 20% plus lourde. Si tu es un acheteur, c’est important. »

Articles connexes

Le premier réflexe serait de faire peser le chargement de foin livré, mais si le vendeur le sait, il pourrait être tenté de livrer son foin le plus humide. Le prix par tonne de matière sèche vient alors de grimper.

La solution serait alors de prendre une sonde d’humidité, de prendre plusieurs échantillons sur le chargement et de faire sécher les échantillons pour connaître la teneur en humidité du chargement. On imagine la complexité de l’opération.

« Le poids d’une balle sur base sèche, c’est une constante en fonction du format de la balle et du fait qu’elle est rotocut on pas rotocut », explique Jean Brisson.

En tant qu’acheteur, vous devez donc demander :

– Quel est le format de la balle?

– Est-elle rotocut ou non rotocut?

Selon Jean Brisson, il suffit de consulter un conseiller Valacta de sa région. Il a en main un chiffrier élaboré par Valacta et qui donne le poids des balles de foin en matière sèche selon le format de la balle, coeur dur ou coeur mou, rotocut ou pas rotocut. Ainsi, une balle ronde de 4 par 4 non rotocut pèse 228 kilogrammes de matière sèche. Si cette balle a 50% de matière sèche, elle pèse alors 456 kilogrammes, mais si elle contient 30% de matière sèche, elle pèse 760 kilogrammes.

 

 

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires