Construire les bâtiments d’élevage en pensant à demain

L’agriculture et les exigences qui l’entourent évoluent à la vitesse grand V. Les prochaines années ne feront pas exception. En fait, les changements risquent d’être encore plus rapides. Or, 15 ans pour un bâtiment, c’est court, mais en évolution de production, c’est énorme.

Les enjeux des prochaines années sont nombreux : investissements et rentabilité, travail et sécurité, bien-être animal et productivité, environnement et production d’énergie. Dans l’édition de février 2014 du magazine Réussir Bovins Viande, un article rapporte les discussions tenues lors d’une journée sur le sujet en France. Or, ces enjeux sont similaires à ce que nous retrouvons de ce côté-ci de l’Atlantique. Les voici.

Préoccupations locales

Les bâtiments sont de plus en plus imposants. L’emplacement doit permettre à l’entreprise de se développer tout en permettant à la communauté de développer ses propres projets.

Finances

Les coûts d’investissement et d’opération des nouveaux bâtiments sont si grands qu’il est essentiel de faire une bonne analyse économique du projet. Certaines solutions techniques peuvent diminuer les coûts.

Changements climatiques

Avec le réchauffement du climat, l’utilisation du bâtiment changera. Il sera important de prévoir un grand confort en saison chaude.

Charge de travail

Un des avantages d’un nouveau bâtiment est de pouvoir l’adapter pour diminuer la charge de travail. L’automatisation est une solution.

Bien-être animal

Les préoccupations en matière de bien-être animal sont là pour rester. Des nouvelles normes seront mises en place. Le nouveau bâtiment doit donc tenir compte de tout cela.

Production d’énergie

La production d’énergie par la méthanisation peut être une source de revenu pour la ferme.

Source : Réussir Bovins Viande

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires