Les porcs et les poulets ne sont pas sensibles au virus de la COVID-19

Telle est la conclusion d'une étude allemande

La maladie COVID-19 est causée par un nouveau coronavirus, le SARS-CoV-2, proviendrait de chauves-souris et transmis à l’homme en Chine l’hiver dernier. Une grande question pour les scientifiques est de savoir si ce virus peut infecter d’autres espèces animales.

Il y a plusieurs semaines en Allemagne, le Friedrich-Loeffler-Institut (FLI) a entamé des études d’infection chez les porcs, les poulets, les chauves-souris frugivores et les furets. Les premiers résultats montrent que les chauves-souris frugivores et les furets sont sensibles à l’infection par le SRAS-CoV-2, contrairement aux porcs et aux poulets. La sensibilité des furets en particulier est une découverte importante, car ils pourraient être utilisés comme animaux modèles pour l’infection humaine pour tester des vaccins ou des médicaments.

Les animaux de ferme en particulier sont en contact étroit avec l’homme. Par conséquent, la sensibilité du porc et du poulet au SARS-CoV-2 a été testée. Il a été examiné si les animaux étaient infectés, si le pathogène se reproduisait et si les animaux présentaient des symptômes de maladie. Dans des conditions expérimentales, ni les porcs ni les poulets ne se sont révélés sensibles à l’infection par le SRAS-CoV-2. Selon l’état actuel des connaissances, ils ne sont pas affectés par le virus et ne présentent donc pas de risque potentiel pour la santé humaine.

L’évaluation complète de toutes les séries de tests prendra un certain temps. Les résultats finaux sont attendus début mai.

Source : Friedrich-Loeffler-Institut

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires