Les producteurs de porcs améliorent encore leur productivité

Le Groupe Évolu-Porc a dévoilé les performances d’élevage

D’année en année, les producteurs de porcs augmentent leur productivité, tant en maternité qu’en engraissement. C’est ce que révèle les performances d’élevage du Groupe Évolu-Porc dont les résultats sont colligés par les Consultants Denis Champagne.

En cette année un peu spéciale en raison de la COVID-19, les résultats 2019 ont été dévoilés en retard et sur le web, dans un Facebook Live.

Maternités

Selon l’agronome Bruno Bélanger, copropriétaire de la firme de consultants avec Karina Patoine, en maternité, c’est au niveau du nombre de nés totaux que les producteurs se sont démarqués. Voici quelques chiffres marquants.

Performances 2019 2018
Porcelets sevrés/truie saillie 26,68 26,26
Taux de mise-bas 83,61 83,72
Mortalité présevrage (%) 13,97 14,04
Porcelets nés totaux 14,37 14,21
Porcelets sevrés par portée 11,13 10,97

Plus de porcelets nés restent en vie. « Et pour la première fois en 2019, on a franchi le cap des 11 porcelets sevrés par portée », ajoute-t-il.

Selon Bruno Bélanger, ce qui a le plus d’impact pour apporter des bonnes performances en maternité, c’est le renouvellement des cochettes. Des bonnes truies placées dans de mauvaises conditions ne performeront pas bien. Et une truie en première parité qui donne beaucoup de porcelets continuera d’être productive en deuxième et troisième parité.

En entrevue, Bruno Bélanger explique que c’est son cheval de bataille auprès des producteurs depuis plusieurs. Il voit que son message porte ses fruits. Les producteurs apportent de plus en plus d’attention à leurs cochettes.

Engraissement

Depuis plusieurs années, les Consultants Denis Champagne utilisent les KPPI pour évaluer et comparer les performances pour les producteurs naisseurs finisseurs. Ce sont les kilogrammes de porcs produits indexés divisé par le nombre de truies en inventaire.

Pour qu’une entreprise soit considérée viable à long terme, elle doit avoir au moins 2500 KPPI. Or la moyenne est de 2631, ce qui veut dire que la majorité des entreprises de type naisseur-finisseur du Groupe Évolu-Porc fait partie des entreprises qui sont rentables et viables à long terme.

Bruno Bélanger explique que les KPPI tiennent compte de tous les aspects de l’entreprise, de la maternité à la vente. Les producteurs ne doivent donc pas négliger un aspect.

Et les meilleurs sont…

La rencontre annuelle est aussi l’occasion de souligner les meilleures performances du groupe.

MATERNITÉ:

1)      Ferme G.M.S. Beaudry inc.      30,84 productivité par truie saillie

2)      Ferme Porc Extra                       30.52 productivité par truie saillie

3)      Ferme Luc Loranger                  30.44 productivité par truie saillie

KPPI

1)      Porcherie Marigro Inc.      3118 KPPI

2)      Ferme Eddy Néron             3095 KPPI

3)      Ferme Raynald Lagrange  3026 KPPI

Si la santé publique le permet, la Journée du Groupe Évolu-Porc reviendra le printemps prochain comme à l’habitude, au Centre Caztel de Sainte-Marie, le 23 avril 2021.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires