Où sont les pattes de ces veaux?

Gardés dans une étable froide, les jeunes veaux non sevrés de la ferme Counard, de Saint-Éphrem-de-Beauce ont droit à une grande quantité de paille.

« Il faut qu’il y ait assez de paille pour cacher les pattes des veaux ; c’est ce qu’on appelle la cote de nidification 3 », explique la vétérinaire Lisiane Poulin, de la Clinique vétérinaire Saint-Georges.

Ce principe a été élaboré par le professeur Ken Nordlund de l’Université du Wisconsin. Ce professeur est aussi responsable de l’élaboration du principe de pouponnière dont on parle dans l’article Une pouponnière à l’américaine publié dans le numéro de décembre 2017 du Bulletin des agriculteurs. Les pouponnières froides sont très populaires là-bas. La température du Wisconsin est très similaire à celle du Québec.

En fait, les veaux vivent très bien à des basses températures. L’ennemi, c’est l’humidité, pas le froid. Pour les jeunes veaux, la paille agit comme une couverture et les garde au chaud.

à propos de l'auteur

Commentaires