Démystifier les marchés publics

Le nombre de marchés publics a explosé depuis quelques années au Québec. Il faut dire que ce type de commercialisation comporte plusieurs avantages autant pour les consommateurs que les producteurs.

Par contre, vendre ses fruits et légumes dans un marché public ne se fait pas en claquant des doigts. Pour permettre à des producteurs de connaître davantage les réalités des marchés publics, un projet, financé par le MAPAQ, a été lancé. Celui-ci permet le jumelage entre un producteur agricole habitué à la commercialisation en marché public et un producteur inexpérimenté.

Les deux producteurs passent quelques heures ensemble dans un marché public. Ils peuvent ainsi échanger sur les stratégies de vente en marchés publics, le service à la clientèle, la gestion du personnel, la logistique du kiosque, etc. Le producteur inexpérimenté a l’occasion de participer à la préparation de la journée au kiosque et à la vente. Une façon concrète de vérifier si ce type de commercialisation lui convient.

La période d’inscription est présentement en cours.

Pour information : www.ampq.ca

à propos de l'auteur

Journaliste et rédactrice en chef adjointe

Marie-Claude Poulin est journaliste et rédactrice en chef adjointe au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires