Grâce au réchauffement, les patates pourraient doubler de volume

Aliment de base dans de nombreuses régions tropicales, la patate douce focalise l’attention des chercheurs. Les travaux d’une équipe multidisciplinaire de l’Université de l’État d’Hawaï, aux États-Unis, ont permis de mettre en évidence la grande sensibilité de ce tubercule aux concentrations de CO2 atmosphérique.

Les résultats prévoient une croissance démesurée (pouvant aller jusqu’au double) des patates douces, liée à l’augmentation des concentrations de CO2. Cette nouvelle peut paraître réjouissante. Or, les spécialistes craignent une forte diminution des propriétés nutritives des tubercules.

En effet, dans le cas du blé, du riz ou encore de l’orge, des études antérieures ont révélé une baisse de 15 % des teneurs en protéines lorsque la concentration de CO2 était doublée.

Source : Greenetvert.fr

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires