Place aux fraises hors-sol

friasesLes gens étaient unanimes après avoir goûté aux fraises fraîchement cueillies de Joël Lalancette des Serres Fontaines lors de l’Expo-FIHOQ, l’incontournable exposition commerciale de l’horticulture au Québec, en novembre dernier. Elles étaient aussi tendres et juteuses que des fraises d’été ayant poussé en pleine terre. Pourtant, ces fraises de serre avaient été cultivées en hors-sol dans des serres chauffées, en plein automne au Québec. L’essai auprès des clients de trois épiceries a été tout aussi concluant : les barquettes de 280 g à 300 g vendues à 4,99 $ l’unité se sont envolées en un temps record.

On retrouve le même phénomène du côté de Rose Drummond, qui a redémarré sa production de fraises de serre en 2011 après avoir mis fin à une première tentative dix ans plus tôt. Il ne manque pas de preneurs pour leurs fraises cultivées hors-sol dans des serres chauffées, du mois de mars à la mi-mai et de septembre à la mi-octobre. Elles sont offertes à 20 $ le kilogramme au comptoir de vente de l’entreprise.

Paul Legault, producteur de fraises à Sherrington, connaît un tel succès avec la culture en tunnel et en serre pour des restaurants haut de gamme, comme Le Toqué et le Laurie Raphaël, qu’il a carrément abandonné la culture en champ. La stratégie lui a permis de diminuer ses surfaces de culture tout en maintenant sa production. Il faut cependant tenir compte de l’objectif de l’entreprise. Paul Legault a misé sur un créneau de niche alors que la tendance actuelle des nouveaux producteurs est de miser sur le marché de gros.

 Lire aussi: Les outils de production se multiplient

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires