Des semis ultra-rapides

Le printemps s’installe rapidement et vous pensez déjà aux précieuses et courtes journées optimales pour le semis. Cette opération critique de la saison requiert une bonne précision mais aussi du temps.  Alors comment semer à la vitesse l’éclair?  En Australie, un agriculteur sème à l’incroyable vélocité de 35 km/h!

L’exploit repose sur un semoir de type semis-direct au design exclusif breveté. Monté sur un système de bras parallèles, le coutre est composé d’un seul disque incliné autant dans le plan vertical qu’horizontal.  La formation du sillon  par cette méthode ne cause aucune compression du sol et le recouvrement non plus. Cette absence de compression et le maintien d’une surface plane après le passage permettent de conserver le carbone du sol et augmenter les rendements selon les inventeurs de Specialty No Till. La présence de pierre ne semble peu affecter les performances non plus…

Le semoir prototype a semé dans une multitude de conditions, du retour de prairies, d’anciens pâturages, des jachères d’engrais vert aux marais séchés.  L’action de mélange du coutre permet d’épandre de l’engrais à la volée avant le semis qui sera incorporé lors du passage du semoir.  La vitesse normale d’opération varie de 20 à 30 km/h selon les conditions.  Quatre exemplaires ont été fabriqués et testés dans les dernières années et la compagnie cherche à vendre des licences de production… des intéressés?

Specialty No Till   www.specialtynotill.com.au

http://www.youtube.com/watch?v=oxbwvb_IP1M

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires