59 millions $ pour la recherche en génomique en Ontario

Toronto (Ontario), 8 avril 2002 – Maurizio Bevilacqua, Secrétaire d’Etat (Science, recherche et
développement), Dr Martin Godbout, président et chef de la
direction de Génome Canada, et Ronnie Gavsie, présidente de la
Ontario Genomics Institute, ont annoncé l’approbation
de treize nouveaux projets de recherche en génomique d’une valeur
de 118 millions de dollars, dont 59 millions seront fournis par
Génome Canada. L’annonce a été présentée à la Hospital for Sick

Children, où l’on réalisera de la recherche de pointe sur la
fibrose kystique et le diabète, grâce aux fonds annoncés
aujourd’hui.

« L’investissement dans la génomique fait partie intégrante de la
Stratégie d’innovation du Canada », a déclaré Maurizio Bevilacqua.
« En investissant dans les projets de l’Ontario, Génome Canada et
la Ontario Genomics Institute contribuent à bâtir l’infrastructure
de recherche du Canada, à attirer et à retenir des chercheurs de
calibre mondial au pays et à renforcer le leadership international
du Canada en matière de recherche. Les connaissances acquises
amélioreront notre qualité de vie dans divers domaines dont la
santé, la nutrition, la foresterie et l’environnement. »

« La recherche que nous appuyons aujourd’hui en Ontario et à
travers le pays aidera à positionner le Canada parmi les
principaux pays dans le domaine de la génomique, et donnera de

l’essor à l’industrie de la biotechnologie dans la région de
l’Ontario, a ajouté Dr Godbout. Elle permettra à la région de
constituer une masse critique de talents et d’activités
susceptibles d’ouvrir sur de nouvelles réussites dans les années à
venir ».

En comptant les quatre autres annonces régionales de la semaine
dernière, Génome Canada a maintenant approuvé trente-quatre
nouveaux projets de recherche en génomique à l’échelle du pays.
Leur valeur totale est de 311 millions de dollars, dont la moitié
a été directement financée par Génome Canada.

« L’annonce d’aujourd’hui pour l’Ontario, de même que les annonces
de la semaine dernière dans les Prairies, en Colombie-Britannique,
dans le Canada atlantique et au Québec, appuie l’engagement du
gouvernement du Canada de bâtir un pays plus innovateur et nous

aidera à se classer parmi les chefs de file du monde entier dans
la recherche et le développement d’ici 2010 », a indiqué Allan
Rock, ministre de l’Industrie.

Grâce à cette annonce, Ontario Genomics Institute recevra 800 000 $ de Génome Canada pour un projet d’agriculture, 12,5 millions de dollars pour un projet de bioinformatique, 3 millions de dollars pour un projet touchant l’environnement, 2,3 millions de dollars pour un projet de foresterie, 1,4 millions de dollars pour un projet lié à l’étude des volets éthiques, environnementaux, juridiques et sociaux de la recherche en génomique, 33 millions de dollars pour six projets liés à la santé et 6 millions de dollars pour deux projets de mise au point de nouvelles technologies en génomique. De plus, Ontario Genomics
Institute travaillera en coolaboration avec Génome Québec sur un
projet de génomique en santé conjoint annoncé la semaine dernière
à Montréal. La recherche débouchera sur de nouvelles techniques de
prévention des maladies, des produits plus nutritifs et des
animaux mieux portants et permettra de mettre au point de
nouvelles techniques et de nouveaux outils informatiques qui
serviront aux travaux de génomique à l’échelle mondiale.

Au total, on s’attend à ce que les projets donnent de l’emploi à
180 chercheurs et techniciens par année au cours des trois
prochaines années et des occasions de formation à 89 étudiants et
stagiaires postdoctoraux au cours de la même période.

« L’Ontario compte un groupe exceptionnel de scientifiques du
domaine de la génomique jouissant d’une réputation internationale,
a ajouté Ronnie Gavsie, présidente du Ontario Genomics Institute.
Ils aident à jeter les fondements de nouvelles techniques de
prévention et de traitement des maladies et de nouvelles
industries et emplois axés sur le savoir. Les investissements
annoncés aujourd’hui les aideront à réaliser des recherches
d’importance et d’intensité comparables à ce qu’on retrouve dans
les centres principaux dans le monde entier, a conclu Madame
Gavsie.

Au mois d’avril 2001, Génome Canada a annoncé qu’il approuvait un
premier investissement de 72 millions de dollars en vue de
soutenir la recherche en génomique en Ontario, somme dont la
moitié sera fournie par Génome Canada. Avec l’annonce
d’aujourd’hui, Ontario Genomics Institute aura reçu, en moins d’un
an, l’approbation de projets de recherche en génomique d’une
valeur de plus de 190 millions de dollars, dont la moitié est
fournie par Génome Canada.

Génome Canada est un organisme sans but lucratif qui a reçu 300
millions de dollars du gouvernement du Canada en vue d’élaborer et
de mettre en ouvre une stratégie nationale de recherche en
génomique dans l’intérêt de l’ensemble des Canadiennes et des
Canadiens dans certains secteurs clés comme l’agriculture, la
bioinformatique, l’environnement, les pêches, la foresterie, la
santé et le développement technologique. Ontario Genomics
Institute, qui est également un organisme d’investissement et de
gestion sans but lucratif se consacre à faire de l’Ontario un chef
de file dans le domaine de la recherche en génomique. L’institut
travaille de concert avec le gouvernement de l’Ontario et le
Génome Canada, les institutions de recherche et le secteur privé
pour inciter la découverte et la commercialisation des percées
dans ce domaine important.

La génomique vise essentiellement à approfondir notre connaissance
de la constitution génétique de l’ensemble des organismes vivants.
Au dire des spécialistes, la génomique fournira, au cours des 10 à
20 prochaines années, de nouvelles méthodes de diagnostic, de
traitement et de prévention des maladies, de résolution des
problèmes environnementaux et de gestion des ressources naturelles
et des disponibilités alimentaires.

Les projets annoncés aujourd’hui et la semaine dernière ont été
choisis par le conseil de Génome Canada, à la recommandation d’un
comité de plus de 150 spécialistes internationaux de la recherche
en génomique et en éthique. Chaque proposition a été soigneusement
évaluée à la lumière d’un certain nombre de critères, dont les
suivants : excellence scientifique; qualité et expérience des
chercheurs concernés; efficacité de la gestion et de
l’organisation; financement du projet.

En février, le gouvernement du Canada a lancé la Stratégie
d’innovation du Canada, deux documents qui décrivent le plan
qu’entend suivre le gouvernement pour relever les défis en matière
de compétences et d’innovation au cours des dix prochaines années.
Le document rendu public par le ministre de l’Industrie, Allan
Rock, s’intitulait Atteindre l’excellence : investir dans les
gens, le savoir et les possibilités. Il présente les objectifs,
les cibles et les priorités du Canada pour les dix prochaines
années en vue de forger le savoir et de faire fructifier des idées
plus rapidement, de s’assurer de la disponibilité d’une
main-d’oeuvre compétente dans la nouvelle économie, de moderniser
les entreprises et les politiques réglementaires tout en
protégeant l’intérêt public et de renforcer les collectivités en
appuyant l’innovation au niveau local. L’annonce faite aujourd’hui
appuie cette stratégie.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Génome Canada

http://www.genomecanada.ca

Commentaires