Affectation de 50 millions de dollars à une campagne dynamique de commercialisation du boeuf canadien

Ottawa (Ontario), 10 mars 2005 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Andy Mitchell, a annoncé une contribution de 50 millions de dollars à un fonds spécial de la Canadian Cattlemen’s Association destiné à lancer une campagne dynamique de commercialisation afin de récupérer et développer des marchés pour le boeuf canadien.

Le fonds appuiera les activités de développement des marchés de la Canada Beef Export Federation, du Centre d’information sur le boeuf et du Canadian Beef Breeds Council.

« L’incertitude engendrée par la fermeture d’un bon nombre de frontières, y compris celle des États-Unis aux bovins canadiens sur pied, nous oblige à accélérer nos efforts pour récupérer et développer des marchés, a indiqué le ministre Mitchell. Par le truchement du fonds spécial, l’industrie et les gouvernements collaboreront au lancement d’une campagne énergique de commercialisation visant à accroître les exportations et à réduire notre dépendance vis-à-vis un seul marché. »

La contribution est accordée à la suite d’une demande de la Canadian Cattlemen’s Association pour que les gouvernements collaborent à un fonds spécial de développement des marchés d’une durée de 10 ans.

On s’attend à ce que la campagne de commercialisation accentue la nécessité d’accroître la capacité d’abattage, qui est un élément de la Stratégie de repositionnement de l’industrie des animaux d’élevage annoncée le 10 septembre 2004. Cette stratégie contribue à assurer la viabilité de l’industrie en augmentant la capacité d’abattage au Canada, en octroyant une aide financière à l’industrie en attendant que la capacité atteigne le niveau voulu et en redoublant d’efforts afin d’accéder aux marchés internationaux.

L’accroissement de la capacité d’abattage au Canada est une autre priorité du gouvernement. Financement agricole Canada sera le premier d’un grand nombre – prévoit-on – de prêteurs à mettre en place l’un des principaux programmes de la stratégie, à savoir le Programme de réserve pour pertes sur prêts relatifs à l’abattage des ruminants. Grâce aux fonds additionnels de 17,1 millions de dollars annoncés pour le programme dans le dernier budget fédéral, la réserve contiendra en tout 54,6 millions de dollars qui permettront d’accorder des prêts pour la construction et l’agrandissement de petites et de moyennes installations d’abattage et de transformation des ruminants, ce qui augmentera la capacité d’abattage du Canada.

Réunis à Ottawa le 3 mars dernier, les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l’Agriculture ont résolu de poursuivre leurs efforts afin de normaliser les échanges entre le Canada et les États-Unis et d’accroître l’accès à d’autres marchés internationaux. Ils ont convenu de maintenir les programmes de retrait qui sont en vigueur actuellement, en application de la stratégie de repositionnement, et de suivre la situation de près pour faire en sorte que les mesures continuent à répondre aux besoins de l’industrie.

« Nous continuerons à faire tout notre possible pour que la frontière des États-Unis rouvre aux ruminants sur pied, mais parallèlement nous intensifions nos efforts pour repositionner notre industrie de sorte qu’elle puisse prospérer, que cette frontière en particulier soit ouverte ou fermée, a affirmé le ministre Mitchell. Pour le gouvernement, il est prioritaire de continuer à répondre aux besoins des producteurs en ces temps difficiles. Le mieux est de faire front commun. Nous continuerons donc à travailler de concert avec l’industrie et les gouvernements pour la suite des choses. »

Le gouvernement du Canada demeure résolu à développer les marchés étrangers tout en soutenant les initiatives de commercialisation de tous les producteurs sur le marché intérieur.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Canada Beef Export Federation
http://www.cbef.com/

Canadian Cattlemen’s Association (CCA)
http://www.cattle.ca/

Centre d’information sur le boeuf
http://www.beefinfo.org/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires