Amélioration de la qualité et du potentiel commercial des cerises rouges acidulées

VINELAND SATION, le 30 mars 2000 – L’Ontario Tender Fruit Producers’ Marketing Board a reçu une contribution de plus de 260 000 dollars du Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR), par le truchement du programme CanAdapt, afin d’étudier de nouvelles techniques de transformation et des normes de contrôle de la qualité pour les cerises.







« Grâce aux partenariats entre les secteurs privé et public, tous les segments de l’industrie peuvent faire front commun afin de s’attaquer à un problème de qualité des aliments. »


Le député de la circonscription d’Erie-Lincoln, M. John Maloney, a fait la présentation du chèque au nom du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, et du Conseil d’adaptation agricole (CAA) de l’Ontario.

« Le gouvernement du Canada reconnaît les efforts collectifs que les producteurs et transformateurs de cerises rouges acidulées de l’Ontario ont déployés pour améliorer la qualité de leurs produits de façon à élargir l’accès aux marchés et à mieux soutenir la concurrence des producteurs de l’ensemble de l’Amérique du Nord », a souligné M. Maloney.

Le projet comportera deux phases et coûtera un peu plus d’un million de dollars. La première phase portera sur l’amélioration des méthodes de refroidissement des cerises, de détection des noyaux et de dénoyautage. La nouvelle technologie sera mise à l’essai et prête pour la récolte de 2000. Au cours de la deuxième phase, un comité consultatif de l’industrie et un consultant indépendant travailleront de concert afin d’établir un protocole commun de définition, de mesure et de surveillance impartiale de dénombrement des noyaux et autres paramètres de contrôle de la qualité. Ce protocole sera publié sous la forme d’un manuel pour les transformateurs et sera en vigueur pour la campagne 2000.

« Ce projet est un exemple formidable de ce que peut accomplir le programme CanAdapt, a affirmé le vice-président du CAA, M. Tom Greensides. Grâce aux partenariats entre les secteurs privé et public, tous les segments de l’industrie peuvent faire front commun afin de s’attaquer à un problème de qualité des aliments. » Le programme CanAdapt puise ses fonds dans la part ontarienne du FCADR d’Agriculture et Agroalimentaire Canada. Le CAA, une coalition formée de 47 organismes agricoles, agroalimentaires et ruraux de l’Ontario, administre ce programme. Il recevra une aide de 28,6 millions de dollars du FCADR au cours de la période de 1999-2000 à 2002-2003.

Le FCADR, qui est doté d’un budget annuel de 60 millions de dollars, est un volet important du système que le gouvernement du Canada a mis en place pour aider le secteur agricole et agroalimentaire à soutenir la concurrence sur un marché mondial qui évolue rapidement. Le FCADR est axé sur six grandes priorités en matière d’adaptation, à savoir la recherche et l’innovation, les ressources humaines, la protection de l’environnement, la salubrité et la qualité des aliments, la commercialisation et le développement rural.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Ontario Tender Fruit Producers

http://www.ontariotenderfruit.com/

Commentaires