Assemblée annuelle de Holstein Canada

Brantford (Ontario), 23 avril 2001 – Des membres de partout au Canada et des invités du Mexique et des États-Unis se sont réunis le 21 avril dernier pour la 118e Assemblée annuelle de Holstein Canada, tenue à Edmonton, en Alberta. Le président, Gordon Ell, la présidente du Conseil d’administration, Liette Labbé, et le secrétaire-gérant, Keith Flaman, se sont adressés aux membres et invités présents.

La situation financière de l’Association est demeurée solide tout au long de 2000, un résultat direct de l’appui continu des membres envers les services offerts. En dépit de revenus légèrement inférieurs à ce qui avait été prévu au budget, un surplus plus élevé que prévu a été enregistré, à cause de la limitation des dépenses d’opération. L’avoir net de l’Association (actif moins le passif) indique une croissance de 52 % au cours des cinq dernières années, permettant ainsi une flexibilité financière maximale dans la planification des programmes futurs.

Lors de son allocution, le président Ell a noté que l’industrie laitière canadienne commençait ce nouveau siècle en bonne posture. La production a augmenté de plus de 10 % au cours des cinq dernières années. Et bien que des gains génétiques supérieurs à ceux de nos compétiteurs aient été enregistrés au plan de la production, les éleveurs canadiens ont maintenu la conformation à un niveau qui fait l’envie du reste du monde. Pour qu’Holstein Canada et l’industrie laitière dans son ensemble survivent dans le futur, de jeunes personnes enthousiastes sont nécessaires. En conséquence, Holstein Canada continue à aller de l’avant avec son Programme Jeunes adultes et ses activités apparentées, incluant l’occasion pour de jeunes adultes de participer à l’Assemblée annuelle.

Trois ans d’études, de discussions et d’analyses financières sur la construction d’un nouvel édifice pour le siège social à Brantford, Ont., ont mis en lumière ce choix judicieux pour l’Association. On s’attend à ce que le nouvel édifice soit prêt pour occupation à la fin de l’année 2001.

La présidente du Conseil, Liette Labbé, a présenté un rapport sur le Programme d’Identification Nationale des Bovins Laitiers (INBL). Elle a de plus rappelé que la législation mise en application en 2001 rend obligatoire l’identification à des fins sanitaires de tous les bovins au Canada avec des étiquettes approuvées avant qu’ils ne puissent quitter la ferme d’origine. Les membres ont adopté à l’unanimité une résolution pressant le gouvernement canadien de mettre immédiatement en place un système de repérage des animaux au Canada.

Au cours des dernières années, l’Association a joué un rôle plus actif dans les questions de santé animale. Le Conseil d’administration s’est engagé à verser 10 000 $ par année pendant cinq ans en appui financier à la recherche, pour étudier plus à fond l’incidence et développer des recommandations sur la façon de répondre à la paratuberculose (maladie de Johne), à la leucose, à la diarrhée virale bovine et aux infections à Neospora. Gordon Dodge, représentant de Holstein Canada au Comité consultatif canadien sur l’hygiène des bovins, a incité les éleveurs à ne pas paniquer à propos des récentes épidémies de fièvre aphteuse dans les autres pays, mais de faire ce qu’ils pouvaient faire en tant qu’individus pour garder la maladie à l’extérieur du Canada, par exemple par des pédiluves, les restrictions pour les visiteurs étrangers, etc.

Le Conseil a réaffirmé sa position à l’effet que la formule de l’Indice de Profit à Vie (IPV) pour la race Holstein serait maintenue près de son ratio de base de 60:40 (production:conformation) quand le Canada éliminera la Valeur Économique Totale (VÉT) et qu’il ne conservera qu’un seul indice national de sélection en août 2001. La nouvelle formule aura une pondération de 57 % pour la production, 38 % pour la durabilité et 5 % pour la santé. Le programme des Reconnaissances au complet est en révision pour le rendre plus conforme à la philosophie de la stratégie de la race Holstein canadienne.

Le secrétaire-gérant, M. Flaman, a fait remarquer que l’année 2000 a été l’occasion d’introduire des changements dans les procédés commerciaux de l’Association. Bien que retardée, l’introduction de la demande d’enregistrement par voie électronique (DEVE) plus tard cette année minimisera, voire éliminera, la double entrée de données pour les clients disposant de logiciels de régie à la ferme, et permettra aux fournisseurs de services de l’industrie d’offrir une aide aux éleveurs pour les enregistrements d’animaux. Ce programme, qui fonctionnera avec les étiquettes EZE-IR, acceptera tous les niveaux de pureté, rendant par le fait même désuet l’actuel Programme d’enregistrement automatisé des troupeaux (HARP). Une fois le programme lancé, un rabais de 2 $ sera appliqué à toute demande d’enregistrement soumise par voie électronique.

Le Conseil a proposé aux membres quelques modifications aux Statuts. La plus importante visait à ce que les étiquettes EZE-IR deviennent la source principale d’enregistrement. Cette action a été prise pour harmoniser les politiques d’enregistrement avec le programme INBL à des fins sanitaires. Parmi les dix résolutions présentées aux membres, huit ont été adoptées.

À la fin de l’Assemblée annuelle, Gillette Blackstar Christiane (TB-88-4 ans-Can 8 Étoiles) a été nommée Vache de l’année 2000 pour l’éleveur propriétaire Ferme Gillette inc., de Embrun, Ont. Un atelier sur la Production laitière progressive et la rentabilité s’est tenu au cours de la session de l’après-midi, mettant en vedette les conférenciers Morris Thalen, de Ponoka, Alb. et Lloyd Holterman, de Watertown, au Wisconsin. Lors de la soirée gala qui a précédé l’Assemblée annuelle, des plaques ont été remises à 32 Maîtres-éleveurs.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Holstein Canada

http://www.holstein.ca/

Commentaires