Autre aide pour la construction d’une aire de réception pour l’abattoir mobile

Ville-Marie (Québec), 15 septembre 2005 – L’adjoint parlementaire et député de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, M. Daniel Bernard, annonce au nom du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Laurent Lessard, l’attribution d’une aide financière de 21 000 $ pour l’aménagement de deux aires de réception destinées à l’abattoir mobile situé en Abitibi-Témiscamingue.

Cette aide financière sera versée à la Ferme Bergerie de la Loutre, de Saint-Bruno-de-Guigues, et à la Ferme Bergerie du Bouvier, de Macamic, qui recevront 10 500 $ chacune. Cette aire de réception sera constituée d’une plateforme permettant d’accueillir l’abattoir mobile, d’une chambre d’abattage de même que d’un enclos pour recevoir les animaux d’élevages non traditionnels des fermes avoisinantes, situées dans un rayon de 50 km.

« L’abattoir mobile répond à un besoin exprimé par un grand nombre de producteurs agricoles. La région de l’Abitibi-Témiscamingue ne dispose d’aucune infrastructure pour l’abattage des animaux d’élevages non traditionnels tels que les cerfs, les daims, les sangliers, les agneaux, les émeus ou les autruches. Pour remédier à cette situation, il était important de la pourvoir d’un abattoir mobile. » a mentionné M. Daniel Bernard.

Cet abattoir est constitué d’une remorque munie d’un équipement aménagé afin d’abattre les animaux, de réfrigérer les carcasses ainsi que les abats puis de les transporter de façon sûre et efficace à un centre de transformation des viandes. Les installations permettront également de récupérer les résidus d’abattage et de les éliminer.

En raison de la situation géographique de la région, les éleveurs sont loin des abattoirs spécialisés. Or, les coûts de transport pour amener les bêtes à l’abattage se révèlent particulièrement élevés, sans compter qu’en cours de route les animaux subissent un stress susceptible de provoquer des blessures.

L’aide financière pour les aires de réception a été accordée par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) dans le cadre du programme Appui à la diversification et à la transformation en agriculture et en agroalimentaire dans les régions-ressources et dans les territoires ciblés (2003-2006).

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires