Bioniche Life Sciences ouvre la voie à l’analyse en priorité de son vaccin bovin contre E. coli O157:H7 au Canada

Belleville (Ontario), 7 décembre 2006 – Bioniche Life Sciences Inc. (BNC à la Bourse de Toronto), société biopharmaceutique canadienne de recherche axée sur la technologie, a annoncé que l’organisme de réglementation canadien chargé du dossier sur son vaccin bovin contre E. coli O157:H7 a accepté la soumission de la société concernant la sécurité de la personne qui administre le vaccin à un animal dans l’éventualité d’une auto-injection accidentelle. Santé Canada a avisé l’ACIA qu’il était arrivé à la conclusionqu’aucun risque important de toxicité n’est associé à une auto-injectionaccidentelle du vaccin.

Santé Canada avait soulevé des questions sur les risques potentiels pourla santé de l’administrateur du vaccin en cas d’auto-injection accidentelle.Dans le but de fournir les renseignements demandés à l’ACIA, Bioniche aaccepté de mener une autre étude d’innocuité chez un animal. La société atrouvé des données publiées sur un modèle porcelet, chez lequel elle a réaliséune petite étude. Les données de cette étude ont été soumises à l’ACIA et àSanté Canada aux fins d’analyse.

« Nous sommes ravis que les craintes de l’ACIA et de Santé Canada aientété adéquatement apaisées », a déclaré Graeme McRae, président et chef de ladirection de Bioniche Life Sciences Inc. « Ce qui ouvre la voie à l’analyseprioritaire des données sur notre vaccin par l’ACIA, comme l’avait promisl’organisme de réglementation le mois dernier. »

« En attendant, nous observons des infections humaines de cette bactériepotentiellement mortelle; la dernière éclosion s’est produite dans le nord-estdes Etats-Unis et était probablement liée à la consommation d’oignons vertsdans les restaurants. Le dénominateur commun de toutes les éclosions est lebovin. »

Bioniche Life Sciences (par l’intermédiaire de l’Université deNebraska-Lincoln) termine une étude d’efficacité pour l’organisme deréglementation américain chargé du vaccin contre E. coli O157:H7, soit ledépartement de l’Agriculture des Etats-Unis. Il s’agit d’une épreuve sur leterrain dont les résultats seront présentés aux fins d’analyse au départementde l’Agriculture des Etats-Unis et à l’ACIA. Le vaccin a été testé chez plusde 30 000 bovins aux Etats-Unis et au Canada (par l’intermédiaire de laVaccine & Infectious Diseases Organization – VIDO – à l’Université de laSaskatchewan).

A propos de E. coli O157:H7
Les bactéries Escherichia coli (E. coli) sont des micro-organismes qui setrouvent normalement dans les intestins de tous les animaux et de tous leshumains. Bien que la plupart des souches de E. coli ne soient pas pathogènes(ne provoquent aucune maladie) pour leur hôte, certaines peuvent provoquer unemaladie intestinale et, parfois, d’autres maladies importantes dansl’organisme. La souche E. coli O157:H7, qui a été identifiée pour la premièrefois en Amérique du Sud et qui a migré vers le nord, produit une puissantetoxine qui peut causer une maladie grave chez l’humain; elle se transmetsouvent par la consommation d’eau ou d’aliments contaminés. Les ruminants(p. ex., les vaches) sont considérés comme un important réservoir de E. coliO157:H7 partout dans le monde. De nombreuses études ont démontré que E. coliO157:H7 est très répandue dans les bovins de boucherie et d’élevage laitier,et qu’on retrouve ce micro-organisme dans l’animal, sur l’animal et autour del’animal, et ce, dans toutes les régions du monde. L’utilisation de fumiercomme engrais pour les cultures ainsi que l’eau d’évacuation des élevages debovins de boucherie et laitiers sont des sources de contamination del’environnement, ainsi que de l’eau de surface et souterraine. Lacontamination à E. coli O157:H7 de la nourriture et de l’eau résultant del’élimination des matières fécales des bovins représente une menace pourl’humain reconnue et attestée par de nombreuse sources.

Bioniche Life Sciences Inc.
Bioniche Life Sciences Inc. est une société biopharmaceutique canadiennede recherche axée sur la technologie qui découvre, met au point, fabrique etcommercialise des produits exclusifs destinés au marché mondial de la santéhumaine et animale. La société entièrement intégrée emploie environ 188personnes qualifiées évoluant au sein de trois divisions : santé humaine,santé animale et salubrité des aliments. Le principal objectif de la sociétéest la mise au point de traitements anticancéreux exclusifs dont lefinancement est assuré par la commercialisation des produits de santé animaleet humaine.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Bioniche Life Sciences Inc.
http://www.bioniche.com/

Santé Canada
http://www.hc-sc.gc.ca

Commentaires