DERNIÈRE INFOLETTRE

Ligne de temps

Cannabis à domicile : une occasion pour les producteurs en serre?

La légalisation du cannabis à des fins récréatives fait couler beaucoup d’encre ces temps-ci. La production de cannabis à domicile ne fait pas l’unanimité. Alors qu’Ottawa propose de permettre sa culture à domicile, à raison d’un maximum de quatre plants, Québec veut l’interdire. Les producteurs en serre seraient pourtant intéressés à profiter de cette manne.

À l’heure actuelle, un comité du Sénat étudie le droit des provinces à interdire la production de cannabis à domicile. Interdiction réclamée par le Québec et le Manitoba. Ce comité pourrait proposer des modifications au projet de loi sur le cannabis en ce sens avant la tenue du vote final à la Chambre. Celui-ci est prévu au début de juin. Ce processus pourrait retarder la légalisation qui était prévue initialement au début juillet. On parle maintenant d’août et même de septembre pour l’entrée en vigueur de la loi.

La permission de culture de cannabis à domicile représente une occasion d’affaires pour des producteurs agricoles. Selon le président des Producteurs de serre du Québec, André Mousseau, des producteurs seraient intéressés à fournir des petits plants de cannabis aux consommateurs. Cette demande se traduirait par la vente potentielle de quatre millions de plants produits par une cinquantaine de producteurs en serre répartis sur le territoire québécois.

D’ailleurs, André Mousseau envisage l’avenir de la production de cannabis récréatif et alimentaire un peu à l’image des microbrasseries. « Il existe plus de 1200 variétés de cannabis avec des goûts et des effets différents », dit-il. Selon lui, pour gagner le marché, il faudra que les producteurs « tassent la mafia » en produisant une herbe de qualité, avec cahier de charges et traçabilité, à prix concurrentiel. Le marché du cannabis récréatif au Québec est évalué à plusieurs centaines de millions de dollars.

Lisez l’article complet sur le sujet de notre journaliste Nicolas Mesly publié dans l’édition de juin du Bulletin des agriculteurs. Ce dernier est aussi allé à la rencontre de Stéphane Bertrand des Serres Bertrand de Mirabel. L’entrepreneur était en plein chantier : il adapte 700 000 pi2 de serre, jusqu’ici consacrés à la culture de tomates roses, pour faire pousser du cannabis.

Vous n’êtes pas encore abonnés au Bulletin des agriculteurs? Remédiez tout de suite à la situation en cliquant ici.

à propos de l'auteur

Commentaires