Cent mille volailles détruites en Californie

Los Angeles (États-Unis), 28 décembre 2002 – Cent mille volailles ont dû être détruites et d’autres mises en quarantaine dans trois comtés de Californie du Sud pour éviter la propagation ruineuse d’une maladie contagieuse chez ces animaux.

La présence de la maladie de Newcastle, mortelle pour la volaille mais qui ne peut être contracté par l’homme, a été confirmée dans un élevage près de Riverside, ont affirmé cette semaine des responsables.

« On n’avait pas trouvé de trace de la maladie dans un élevage commercial depuis 1974 en Californie », a déclaré le porte-parole du ministère de l’Agriculture Larry Hawkins. « C’est un problème sérieux non seulement parce qu’il menace l’industrie du poulet californienne, mais aussi parce que nous risquons de souffrir de la mise en quarantaine de nos partenaires commerciaux ».

Une épidémie de la maladie de Newcastle avait conduit les autorités à détruire 12 millions de poulets dans les années 70. L’éradication de la maladie avait coûté 56 millions de dollars (euros).

Les poulets se voient interdits de mouvement dans les trois comtés concernés. Les oeufs une fois lavés pourront passer à travers les mailles du filet, la maladie n’étant pas transmissible à l’homme.

Source : AP

Commentaires