Des soupçons de mauvaises herbes résistantes?

Le CÉROM et le MAPAQ, en collaboration avec Monsanto, offrent maintenant un service d’analyse pour déterminer si des mauvaises herbes présentes dans un champ sont véritablement résistantes à un ou plusieurs groupes d’herbicides.

Le service est gratuit et la confidentialité des producteurs qui s’en prévalent est assurée. Il suffit de prélever des échantillons et de les envoyer au Laboratoire de diagnostic en phytoprotection du MAPAQ, à Québec.

L’échantillon se constitue de graines matures de la mauvaise herbe à évaluer, prélevées sur un minimum de 40 plants qui ont survécu à un traitement herbicide.

Les graines doivent être placées dans un sac en papier pourvu d’une étiquette portant le nom du producteur, la date de l’échantillonnage, le nom du dépisteur et le nom de la mauvaise herbe.

Toutes les instructions à suivre et les documents à remplir sont inclus dans le document intitulé Méthode d’échantillonnage pour la détection de la résistance des mauvaises herbes aux herbicides.

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires