DuPont Canada affiche ses résultats du deuxième trimestre

Mississauga (Ontario), 26 juillet 2001 – DuPont Canada Inc., une entreprise diversifiée de haute technicité, a annoncé aujourd’hui ses résultats du deuxième trimestre de l’exercice clos le 30 juin 2001.

Examen financier

Les ventes se sont établies à 645 millions de dollars au deuxième trimestre, représentant une baisse de 29 millions de dollars ou 4 % par rapport à l’an dernier. Les ventes à l’exportation se sont chiffrées à 284 millions de dollars, soit 1 million de dollars de plus qu’au deuxième trimestre de 2000, alors que les ventes intérieures ont totalisé 361 millions de dollars, c’est-à-dire 30 millions de dollars ou 8 % de moins.

Le segment Polymères et pellicules de spécialité a augmenté ses ventes du deuxième trimestre de 18 millions de dollars ou 20 %, pour atteindre un total de 105 millions de dollars. Les autres segments de DuPont ont connu une diminution des ventes sur douze mois, y compris Revêtements haute performance et polymères (10 %), Entreprise du nylon (9 %), Matières de spécialité (7 %) et Fibres de spécialité (4 %).

« La langueur qu’ont connue les secteurs de l’automobile, du textile, de l’électronique et de l’agriculture a été plus marquée que prévu et a eu des répercussions sur un certain nombre de nos unités commerciales. Cette combinaison a entraîné une diminution de notre volume des ventes sur douze mois », a souligné Dave Colcleugh, président du Conseil, président et chef de la direction de DuPont Canada Inc. « Toutefois, la position concurrentielle dont nous bénéficions dans nos principaux marchés reste solide. Bien que nous ne puissions établir avec certitude le moment d’une relance économique, nous sommes persuadés que nous sommes bien placés pour tirer profit de toute reprise dans nos marchés cibles. »

Au deuxième trimestre, le bénéfice net s’est chiffré à 72,3 millions de dollars, soit 0,26 $ l’action, par rapport aux 79,4 millions de dollars, soit 0,29 $ l’action, enregistrés l’an dernier. Le bénéfice dilué par action est passé de 0,28 $ à 0,25 $.

Notre charge d’impôts pour le trimestre a été allégée par rapport à l’exercice précédent, présentant des taux d’imposition moins élevés et des rajustements d’impôt ponctuels.

Depuis le début de l’exercice, le chiffre d’affaires s’est établi à 1 183 millions de dollars, soit 41 millions de dollars ou 3 % de moins qu’en 2000. Le bénéfice net s’est chiffré à 121 millions de dollars, en baisse de 12 millions de dollars ou 9 % par rapport à la même période l’an dernier.

« En réponse à cette conjoncture économique, nous avons mis en oeuvre des améliorations des coûts de façon vigoureuse », a poursuivi M. Colcleugh. « En même temps, nous poursuivons diverses initiatives de croissance, notamment dans les industries de l’alimentation, de la sûreté et sécurité et du traitement du polymère, qui nous permettront de livrer une valeur croissante à long terme à nos partenaires et actionnaires. »

Examen opérationnel

Au cours du trimestre, Les technologies d’emballage Enhance, inc., une filiale en propriété exclusive de DuPont Canada Inc. et l’un des principaux fournisseurs de pellicules et de systèmes d’emballage des aliments, a conclu l’acquisition de la société Prepac de France, une pionnière dans les systèmes et le matériel d’ensachage des liquides.

Les machines de Prepac ont constitué une partie importante des systèmes d’ensachage des liquides de l’entreprise Enhance depuis les 30 dernières années.

Grâce à cette acquisition, Enhance a acquis une expertise de renommée mondiale en machinerie qui facilitera le lancement de concepts innovateurs relatifs à l’emballage des aliments et des boissons. Cette acquisition témoigne également de l’engagement de DuPont Canada à atteindre une croissance rapide et soutenue en recherchant des possibilités d’accroissement au Canada et dans le monde. Au deuxième trimestre, Prepac a contribué à la croissance de l’encaisse et du résultat net d’Enhance et elle possède un solide carnet de commandes pour le reste de l’année.

Le 16 mai 2001, les actions de DuPont Canada ont commencé à être échangées sur une base de trois pour un, suite à l’approbation d’une division d’actions par les actionnaires au cours de l’assemblée extraordinaire annuelle de l’entreprise qui a eu lieu plus tôt en mai. La société a également annoncé un changement au chapitre de la politique de dividende. En effet, le ratio de distribution pour le paiement des dividendes se situe maintenant entre 30 % à 50 % (contre 15 % à 25 % précédemment) des flux de trésorerie provenant de l’exploitation (exclusion faite de l’incidence des éléments non récurrents et des variations du fonds de roulement). Ce changement a entraîné une hausse de 36 % des dividendes du deuxième trimestre (exigibles le 31 juillet 2001), qui sont passés de 0,07 $ par action ordinaire de catégorie “A” au trimestre précédent à 0,10 $ (retraitée en fonction de la division trois pour un).

Produits agricoles

Les ventes du segment des Matières de spécialité se sont chiffrées à 157 millions de dollars, pour une baisse de 12 millions de dollars ou 7 % par rapport à 2000, en raison principalement du ralentissement des marchés de notre unité Produits agricoles. Le segment a enregistré un bénéfice d’exploitation après les impôts de 13 millions de dollars, ce qui ne représente aucun changement par rapport aux résultats de l’an dernier. Depuis le début de l’exercice, les ventes ont totalisé 217 millions de dollars, c’est-à-dire 13 millions de dollars ou 6 % de moins que l’exercice précédent, et le bénéfice d’exploitation après les impôts a atteint 14,2 millions de dollars, soit une hausse de 13 % en regard du résultat obtenu en 2000.

L’unité Produits agricoles a enregistré un chiffre d’affaires de 99 millions de dollars au cours du deuxième trimestre, ce qui représente 15 millions de dollars ou 13 % de moins qu’en 2000. En général, la faiblesse continue de l’économie agricole canadienne a contribué à ce résultat. De façon plus précise, on a assisté à une diminution du nombre d’acres de canola ensemencés, en raison du cours peu élevé des denrées de base. Ainsi, la demande a diminué pour nos produits visant à protéger cette récolte. Le temps variable qu’a connu le pays au cours du trimestre, y compris la sécheresse en Alberta, a empêché l’application de produits phytosanitaires. L’unité recherche plusieurs occasions de minimiser les effets de cette faiblesse sur les affaires, en lançant, par exemple, de nouveaux emballages pratiques et en poursuivant les stratégies de coentreprise avec Pioneer Hi-Bred Ltd.

Perspectives

Au cours des trois derniers trimestres, une majorité d’entreprises nord-américaines ont dû affronter la conjoncture la plus difficile depuis les dix dernières années. Bien que les facteurs économiques fondamentaux de DuPont Canada demeurent solides, nous n’avons pas été à l’abri de la faiblesse qu’ont connue les principaux secteurs tels l’automobile, le textile, l’électronique t l’agriculture et qui a limité les volumes de ventes. En même temps, même si la récente stabilité devrait favoriser la réalisation de certains profits, le prix élevé des intrants relatifs à l’énergie a rétréci les marges.

Par bonheur, l’avantage concurrentiel dont nous bénéficions dans nos principaux marchés reste fort. Nous mettons l’accent depuis longtemps sur l’excellence opérationnelle et la gestion des coûts, des installations modernes axées sur le marché et des positions dominantes sur le marché grâce à notre gamme diversifiée d’entreprises. Ces attributs nous permettent de tirer profit de tout regain dans nos marchés cibles. Bien que nous croyions qu’il est encore trop tôt pour suggérer qu’une reprise est proche, nous avons commencé à apercevoir quelques signes de stabilisation en général, ainsi qu’une diminution des corrections des stocks dans plusieurs de nos marchés.

En regardant au-delà de la volatilité actuelle, notre vision à long terme demeure la même. Nous continuerons de rechercher de nouvelles possibilité de croissance, de mettre l’accent sur le contrôle des coûts et de mettre au point des produits de qualité supérieure et des capacités de production de pointe qui nous permettront d’agir avec rapidité et vigueur lorsque les conditions du marché s’amélioreront.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

DuPont Canada – Produits agricoles

http://www.dupont.ca/ag/

Pioneer Hi-Bred Limitée

http://www.pioneer.com/canada/

Commentaires