Financement mixte contre la fusariose de l’orge dans l’ouest Canadien

Winnipeg (Manitoba), 6 août 2004 – La CCB, en collaboration avec la Western Grains Research Foundation (WGRF) et Agriculture et agroalimentaire Canada (AAFC), annonçait la création d’un groupement d’intérêts à hauteur de 788 750 dollars qui seront affectés sur 2004 à la lutte contre la fusariose de l’orge et à des initiatives annexes de développement de nouvelles variétés au Centre de recherches AAFC de Brandon (Manitoba).

La CCB apporte un chèque de 165 000 dollars au financement de ce projet; ces fonds proviennent des chèques non encaissés par les producteurs. La WGRF apporte une contribution d’un montant de 373 750 dollars par le biais de déductions sur le versement au producteur et à partir d’autres fonds. AAFC contribuera 250 000 dollars dans le cadre d’un accord de partenariat paritaire.

Le financement CCB à ce projet vise essentiellement à une augmentation des tests en laboratoire concernant le deoxynivalenol (DON) et sur site, à la pépinière où cette toxine est cultivée et étudiée en champ; cette même toxine fait l’objet d’examens parallèles dans une structure AAFC à Ottawa.

La fusariose est maintenant l’un des principaux ennemis des producteurs d’orge: ce genre de recherches va certainement permettre de trouver des méthodes d’en venir à bout, » faisait remarquer Ken Ritter, président du conseil d’administration de la CCB à majorité contrôlé par des agriculteurs.

« En plus du financement apporté respectivement par la filière et par le gouvernement, les producteurs contribuent eux aussi à la recherche par le biais de la déduction sur leurs chèques, grâce aux intérêts générés par le fonds spécial et au fonds de financement; ils ont par conséquent su obtenir un financement supplémentaire du gouvernement fédéral, » ajoutait-il. « Voilà un excellent exemple d’auto-contribution des agriculteurs de l’Ouest à leur réussite économique; et en plus, ils assurent leurs cultures pour l’avenir. »

« Ce travail est vraiment d’envergure nationale, « soulignait le docteur Bruce Coulman, directeur scientifique AAFC, Développement de cultivars et des améliorations génétiques. « L’équipe qui participe à ce travail regroupe des chercheurs AAFC répartis dans tout le pays et leur permet d’associer leur travail à celui de chercheurs à l’Université de la Saskatchewan et à Alberta Agriculture – ministère albertain de l’agriculture, Services du développement rural. »

Contrôlée par des agriculteurs de l’Ouest canadien, la CCB est la plus importante agence de commercialisation de blé et d’orge dans le monde. L’un des principaux exportateurs du Canada, la CCB dont le siège est à Winnipeg (Manitoba), vend du grain dans plus de 70 pays à travers le monde et distribue l’intégralité du produit des ventes, moins les frais de commercialisation, aux agriculteurs des Prairies.

Consulter le document en annexe pour connaître la liste des membres de l’équipe de recherches et pour en savoir davantage sur les effets de la fusariose sur l’orge.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du blé
http://www.cwb.ca/

Commentaires