Huit millions de dollars pour des projets nationaux innovateurs

Ottawa (Ontario), 31 juillet 2003 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, a annoncé que 40 nouveaux projets nationaux recevront huit millions de dollars par l’entremise du Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR).

Cet argent permettra de financer un large éventail d’initiatives, au grand profit du secteur agricole et agroalimentaire du pays. À titre d’exemples de projets innovateurs, citons de la recherche et du développement sur des vaccins à base d’ADN pour les bestiaux, la production intégrée de fruits et l’élaboration de programmes d’aide professionnelle et de nouvelles façons de faire permettant de réduire les blessures causées par les machines agricoles.

« Les projets financés par le biais du FCADR cadrent bien avec les objectifs du Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA) parce qu’ils mettent l’accent sur la protection de l’environnement, la salubrité et la qualité des aliments ou la recherche et l’innovation, a mentionné M. Vanclief. Le FCADR a fait ses preuves pour ce qui est d’aider le secteur à relever les défis sur les scènes nationale et internationale, et ce, tout en jetant de solides assises pour la mise en place du CSA. »

De la somme allouée aux 40 projets approuvés, 841 500 dollars seront versés au Conseil des 4-H du Canada au cours de l’exercice 2003-2004. De ce montant, une somme de 600 000 dollars permettra au Conseil de réorganiser quatre de ses conférences nationales ainsi que d’en élargir la portée et aidera les cercles provinciaux 4-H à mettre au point leurs propres produits et activités. Par ailleurs, une somme de 241 500 dollars servira à évaluer la possibilité de créer des cercles 4-H à l’intention des jeunes autochtones du Canada rural.

Des fonds seront également consacrés au parachèvement d’un certain nombre de programmes et de projets en cours, notamment le Programme canadien d’adaptation aux mesures de salubrité des aliments, le Programme canadien de salubrité des aliments à la ferme et l’Initiative canadienne sur les collectivités rurales agricoles.

Le Programme de partage des frais pour l’investissement en R et D bénéficiera également de fonds accordés en vertu du FCADR; cet argent vient compléter les fonds de recherche du secteur tout en assurant que les besoins de ce dernier transparaissent dans les priorités de recherche d’AAC. On financera également un service de référence en orientation personnelle et confidentielle dans le domaine de la gestion financière des exploitations agricoles, ainsi que de nouvelles initiatives qui contribueront à accélérer la mise en place du volet Salubrité et qualité des aliments du CSA.

« Le FCADR s’est révélé une judicieuse décision d’affaires depuis le tout début, car il a permis de s’assurer que chaque denier fédéral investi aidait le secteur à répondre, souvent plus qu’amplement, aux besoins en constante évolution de consommateurs avisés, et ce, tout en favorisant la prospérité du secteur, a poursuivi M. Vanclief. La réussite de plus de 5 000 projets financés par le FCADR témoigne avec éloquence de l’ingéniosité des Canadiens qui ont été le fer de lance d’initiatives porteuses ou qui ont contribué à leur réalisation. »

Depuis 1995, 450 millions de dollars ont été investis dans le FCADR dans des projets nationaux et régionaux menés par le secteur. L’orientation future de programmes additionnels sera déterminée lors d’une série de consultations cet automne avec les représentants du secteur.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires