Indice des prix des produits agricoles en mai 2003

Ottawa (Ontario), juillet 2003 – Les prix que les agriculteurs ont reçus pour leurs produits agricoles ont progressé de 4,8 % en mai comparativement à mai 2002, selon les données de l’Indice des prix des produits agricoles (IPPA).

L’indice du bétail a grimpé de 6,0 % par rapport à mai 2002. Il s’agit de la deuxième augmentation d’une année à l’autre observée à la suite du recul qui s’était amorcé en mars 2002. À l’inverse, l’indice des cultures a affiché une baisse de 0,8 %. Il s’agit de la première diminution d’une année à l’autre enregistrée depuis août 2000.

L’IPPA (1997=100) se situait à 108,2, en hausse de 0,7 % par rapport à avril 2003.

L’indice du bétail et des produits d’origine animale s’est accru de 1,0 % en mai comparativement à avril pour s’établir à 109,9, la hausse de 8,7 % de l’indice des porcs ayant plus qu’effacé la baisse de 0,8 % de l’indice des bovins et des veaux. Si l’on exclut la légère baisse enregistrée en mars, l’indice du bétail et des produits d’origine animale a affiché des augmentations depuis le creux de septembre 2002, où il s’était fixé à 98,2.

L’indice des porcs a bondi de 8,7 % par rapport à avril pour se fixer à 82,2 en mai. Il s’agit du plus haut niveau atteint par l’indice depuis juillet 2002, où il s’était fixé à 84,9. Il s’agit aussi de la première fois que l’indice des porcs connaît une augmentation d’une année à l’autre (+6,1 %) depuis février 2002. L’accroissement des exportations de porcs vers les États-Unis s’est traduit par un resserrement des approvisionnements de porcs au Canada.

L’indice des bovins et des veaux est passé de 125,3 en avril à 124,3 en mai. Les répercussions de la détection de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), c’est-à-dire la maladie de la vache folle, sur les prix ont été atténuées puisque l’activité des marchés a été normale jusqu’au 20 mai, soit la journée où la nouvelle de la maladie a été annoncée. D’une année à l’autre, l’indice des bovins et des veaux était en hausse de 5,1 %.

L’indice des oeufs se situait à 101,5 en mai. Il s’agit d’une hausse de 1,2 % par rapport à mai 2002 et d’un niveau inchangé par rapport à avril. L’indice affiche des hausses d’une année à l’autre depuis août 2000.

D’un mois à l’autre, l’indice des cultures a fléchi de 0,7 % en mai, toutes les composantes de l’indice, à l’exception des fruits et des légumes (sauf les pommes de terre), ayant enregistré des baisses par rapport à avril.

Les sous-indices des céréales et des oléagineux ont accusé un recul par rapport à avril 2003. Ces derniers étaient toutefois supérieurs aux niveaux de mai 2002. Les prévisions d’une production automnale plus près de la normale ont fait chuter les prix des céréales et des oléagineux plus tôt cette année.

L’indice des fruits (+2,0 %) et celui des légumes (+0,2 %), à l’exclusion des pommes de terre, sont les seuls sous-indices des cultures à avoir connu une augmentation par rapport à avril 2003. La production des deux principales cultures fruitières au Canada, soit celle des pommes et celle des bleuets, a reculé en 2002.

Indice des prix des produits agricoles

(1997=100)

 Mai 2002rAvril 2003rMai 2003pMai 2002 à mai 2003Avril à mai 2003
    var. en %
Indice des prix des produits agricoles103,2107,5108,24,80,7
Cultures106,0105,8105,1-0,8-0,7
Céréales105,9107,8106,00,1-1,7
Oléagineux84,497,194,612,1-2,6
Cultures spéciales123,2129,4122,7-0,4-5,2
Fruits97,4112,0114,217,22,0
Légumes108,9110,3110,51,50,2
Pommes de terre207,3148,4136,3-34,2-8,2
Bétail et produits d’origine animale103,7108,8109,96,01,0
Bovins et veaux118,3125,3124,35,1-0,8
Porcs77,575,682,26,18,7
Volaille91,494,594,53,40,0
Oeufs100,3101,5101,51,20,0
Produits laitiers109,6120,9120,910,30,0
rDonnées révisées.
pDonnées provisoires.

Il est maintenant possible de consulter le numéro de mai 2003 de la publication Indice des prix des produits agricoles, vol. 3, n° 5 (21-007-XIB, gratuit) dans le site Web de Statistique Canada. À la page Nos produits et services, sous Parcourir les publications Internet, choisissez les rubriques Gratuites, puis Agriculture.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires