La Chine interdit des cosmétiques européens par crainte de la « vache folle »

Pékin (Chine), 13 mars 2002 – La Chine a interdit des cosmétiques fabriqués avec des ingrédients d’origine animale en provenance de 18 pays, principalement européens, par crainte qu’ils soient contaminés par la « maladie de la vache folle », a annoncé le gouvernement chinois.

Les cosmétiques à base de tissus nerveux, de cervelle, d’intestins, de placenta, de sang de boeuf ou de mouton provenant de pays où ont été diagnostiqués des cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), plus connue sous le nom de « maladie de la vache folle », sont interdits en Chine, selon le site internet du ministère chinois de la Santé.

Les magasins qui proposent les produits incriminés ont jusqu’au 20 avril 2002 pour les enlever de leurs étalages, précise le ministère.

A l’exception de la Suède et de la Grèce, tous les pays de l’Union européenne sont concernés par cette mesure ainsi que le Japon, le sultanat d’Oman, la Slovaquie, la Suisse et le Liechtenstein.

Les fabricants européens de cosmétiques ont toutefois arrêté de produire des substances à base de gélatine de boeuf depuis plusieurs années, après la découverte des premiers cas d’une forme de maladie de Creutzfeldt-Jakob (nvMCJ), la forme humaine de la maladie de la vache folle.

L’interdiction survient un mois après la suspension par l’Union européenne d’importations de certains produits alimentaires chinois, dont de la viande et des crustacés, parce qu’ils étaient contaminés par un antibiotique interdit, y compris en Chine.

La Chine avait protesté contre cette mesure et averti qu’elle pourrait gravement affecter les relations commerciales.

Source : AFP

Commentaires