La part des producteurs du prix des aliments : une goutte dans un verre de lait

Ottawa (Ontario), 31 janvier 2002 – Les Canadiens bénéficient d’aliments comptant non seulement parmi les plus sains mais aussi parmi les moins chers au monde. Mais ce que beaucoup de gens ignorent, c’est la part infime qu’obtiennent les producteurs canadiens du prix des aliments. La journée soulignant que les Canadiens ont gagné assez pour payer leurs dépenses alimentaires pour toute
l’année approche rapidement. Examinons la part des producteurs laitiers du
prix final de certains produits.

Prenons en exemple le coût de deux produits vendus au restaurant : un
verre de lait et une pizza. Les enquêtes révèlent qu’un verre de lait de 250
ml dans un restaurant coûte d’ordinaire 1,50 $. De ce montant, environ 17
cents (ou 11 %) vont au producteur laitier qui nourrit et trait ses vaches et
transporte le lait. Quant au transformateur, qui pasteurise, transforme et
emballe le lait, il en obtient environ 9 cents (6 %). Enfin, le restaurateur,
qui apporte le verre de lait à la table de son client, obtient le reste, à
savoir environ 1,24 $ (83 %).

De même, une pizza moyenne (avec trois garnitures) commandée au
restaurant coûte à peu près 11,50 $. Le producteur laitier ne reçoit que 56
cents (moins de 5 %) pour le lait utilisé pour la confection du fromage qui
garnit cette pizza.

A compter du 1er février 2001, les producteurs laitiers auront droit à
une augmentation de leurs revenus de 1 cent le litre. Ainsi, la part du prix

d’un verre de lait qu’obtient le producteur augmentera d’environ 0,4 cent.
Quant à la part du producteur d’une pizza moyenne, elle passera de 56 cents à
environ 58 cents – une hausse de quelque deux cents.

“Le producteur ne reçoit que des miettes pour son produit qui est utilisé
dans la préparation des produits alimentaires au restaurant, de déclarer M.
Leo Bertoia, président des Producteurs laitiers du Canada. Les pourboires
remis aux serveurs – et même les taxes des gouvernements portées sur
l’addition – sont plus élevés que la part du producteur!”

“La prochaine fois que vous entendrez quelqu’un se plaindre du “prix
élevé” des aliments – faites le compte! Et n’oubliez pas la part qu’en tire
les producteurs laitiers : une goutte dans un verre de lait!”

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Les Producteurs laitiers du Canada

http://www.producteurslaitiers.org

Commentaires