La réouverture des frontières internationales au boeuf canadien se poursuit

Ottawa (Ontario), 8 octobre 2003 – Les pays du monde entier démontrent qu’ils ont confiance dans la salubrité et la qualité du boeuf canadien, alors que les frontières internationales continuent de rouvrir et que les exportations de produits de boeuf canadiens augmentent de façon constante, a déclaré le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada, M. Lyle Vanclief.

Antigua-et-Barbuda, la Barbade, la Jamaïque, les Philippines, la Russie et Trinité-et-Tobago ont récemment partiellement levé leurs interdictions sur les produits canadiens. L’Agence canadienne d’inspection des aliments travaille présentement avec les autorités publiques de bon nombre de ces pays afin de fixer les conditions nécessaires à la reprise des exportations.

« Nos principes scientifiques sont objectifs, notre boeuf est sûr et nos clients du monde entier le reconnaissent et démontrent de plus en plus leur confiance dans l’agriculture canadienne, a déclaré M. Vanclief. Bien que notre grande priorité continue d’être la réouverture complète de la frontière américaine aux bovins canadiens vivants, nous considérons que toutes les étapes franchies représentent une victoire pour l’industrie canadienne de l’agriculture. »

Les entreprises canadiennes ont exporté jusqu’à ce jour plus de 44 millions de livres de boîtes de boeuf, veau et produits de boeuf transformé et des foies de bovin aux États-Unis. Les exportations de produits bovins au Mexique doivent commencer d’ici quelques jours.

M. Vanclief a souligné que le travail se poursuit en vue de rouvrir complètement les frontières de nos autres partenaires commerciaux.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires