L’abattage intégral des oiseaux de l’exploitation en Saskatchewan est terminé

Ottawa (Ontario), 3 octobre 2007 – L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a terminé l’abattage intégral sans cruauté des oiseaux de l’exploitation de la Saskatchewan où l’on a détecté la semaine dernière la présence du virus de l’influenza aviaire hautement pathogène H7N3.

Les mesures prises par l’ACIA sont conformes aux recommandations scientifiques et aux lignes directrices reconnues à l’échelle internationale et à son expérience considérable acquise lors de la découverte de cas antérieurs d’influenza aviaire et d’exercices de formation. Les oiseaux ont été euthanasiés au moyen de dioxyde de carbone (CO2) on les enterre sur la propriété dans un endroit situé à l’écart et approuvé par les autorités provinciales à cette fin. La décomposition normale de la carcasse des oiseaux à la suite de l’enfouissement inactive efficacement le virus de l’IA et respecte les règlements environnementaux provinciaux ainsi que les lignes directrices en matière de lutte contre la maladie et de bioconfinement reconnus à l’échelle internationale.

La prochaine étape consistera à nettoyer et à désinfecter tous les poulaillers, les véhicules, l’équipement et les outils de la propriété. Il s’agit d’une mesure nécessaire pour éliminer toute matière infectée qui pourrait demeurer et empêcher que la maladie ne réapparaisse. Si aucun nouveau cas d’infection n’est découvert dans la région, le producteur pourra introduire de nouveaux oiseaux sur sa propriété après que le nettoyage et la désinfection auront été complétés. Par la suite, l’ACIA surveillera les nouveaux oiseaux pour détecter tout signe de la maladie.

L’ACIA indemnisera le producteur pour tous les oiseaux dont on a ordonné l’abattage dans le cadre de cette enquête à leur valeur marchande ainsi que pour toute dépense liée à la destruction et à l’élimination engagée par le producteur. Ce dernier pourra également recevoir de l’aide par le truchement d’autres programmes fédéraux et provinciaux.

Les virus de l’influenza aviaire ne présentent pas de risque pour la santé et la sécurité des humains lorsque la volaille et les produits avicoles sont correctement manipulés et cuits. Dans le cas qui nous intéresse, aucun produit provenant de l’élevage infecté n’a été introduit dans la chaîne alimentaire humaine.

L’influenza aviaire est une maladie des oiseaux extrêmement contagieuse. Le déplacement d’oiseaux vivants, de produits d’oiseaux ou d’objets qui auraient pu avoir été en contact avec des oiseaux peut entraîner la propagation de l’influenza aviaire. Par conséquent, l’ACIA a mis en place des mesures visant à contrôler les déplacements de tels produits. Des restrictions générales applicables à l’ensemble de la Saskatchewan sont en place de même que des restrictions supplémentaires pour les zones de trois kilomètres et de dix kilomètres entourant l’exploitation touchée. Des permis de l’ACIA sont requis pour déplacer certains produits. Aucune restriction ne s’applique aux déplacements de la viande de volaille et des oufs de consommation achetés à l’épicerie.

L’ACIA continuera de surveiller la santé des oiseaux et de prélever des échantillons dans des établissements situés dans un rayon de dix kilomètres de l’exploitation touchée. Ces activités se poursuivront pendant 21 jours.

Vous trouverez de plus amples renseignements sur les mesures de contrôle des déplacements pour la province et les régions voisines de l’exploitation touchée sur le site Web de l’ACIA, ou en communiquant avec le bureau régional de l’ACIA en Saskatchewan en composant le 306-780-8788 ou le 1-800-442-2342.

L’ACIA continue de collaborer avec la Saskatchewan, l’industrie, les autorités locales et le producteur dans le cadre de ces mesures d’intervention et fournira d’autres renseignements dès qu’ils seront connus.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Commentaires