Le 6 février, la facture alimentaire annuelle des consommateurs est payée

Ottawa (Ontario), 2 février 2001 – Le 6 février prochain, les Canadiennes et les Canadiens ont, en moyenne, gagné assez d’argent afin de payer leurs dépenses alimentaires de toute une année, d’après la Fédération canadienne de l’agriculture. Les agriculteurs canadiens célèbrent la « Journée d’affranchissement des dépenses alimentaires » afin de souligner le fait que grâce à eux, les consommateurs d’ici disposent des denrées alimentaires les plus salubres et les plus économiques au monde.

« En 37 jours, la famille moyenne paye sa facture alimentaire. Elle le fait en tout début d’année, alors que les résolutions du Nouvel An sont encore fraîches à l’esprit de tous et toutes et que les entrées sont enneigées », de déclarer M. Bob Friesen, président de la Fédération canadienne de l’agriculture.

En 1999, les consommateurs canadiens ont dépensé 10 p. 100 de leur revenu personnel disponible pour se nourrir. Dans d’autres pays, ce pourcentage est beaucoup plus élevé.

1996 – Portion du revenu personnel disponible dépensé en produits alimentaires et en boissons non alcoolisées (source : Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)
Canada – 9.8 %
Royaume-Uni – 10.15%
France 13.14%
Australie – 14.19%
Suède 12.79%
Italie 14.26 %
Allemagne – 14.77%
Mexique – 33.2%

Comparez la part de l’agriculteur

À l’occasion de la Journée d’affranchissement des dépenses alimentaires, les dirigeants agricoles attireront l’attention de la population sur l’écart alarmant qui existe entre les dépenses alimentaires des consommateurs et le montant que les agriculteurs retirent en bout de ligne.

«Il est difficile à croire que les revenus des agriculteurs constituent seulement une fraction du dollar consacré à l’alimentation, de dire M. Bob Friesen. Bien que nous célébrions la Journée d’affranchissement des dépenses alimentaires le 6 février, le 9 janvier est la journée où les consommateurs ont payé le montant dû aux agriculteurs. En neuf jours seulement, la facture de l’approvisionnement alimentaire d’une année est payée.»

D’après les organismes membres de la FCA, les exemples ci-dessous représentent la portion de certaines denrées alimentaires que reçoivent les agriculteurs :

  • Six pour cent du prix d’un pain revient à l’agriculteur, ou neuf cents sur 1,50 $.
  • Du prix de 1,50 $ d’un verre de lait servi au restaurant, 16 cents reviennent à l’agriculteur.

De l’avis du plus important organisme agricole au pays, les agriculteurs devraient recevoir davantage. Au cours des mois à venir, la Fédération se consacrera à sensibiliser davantage la population aux bénéfices qu’elle retire d’une agriculture forte et rentable. L’agriculture compte au nombre des cinq principaux secteurs d’exportation au Canada et génère 1,9 million d’emplois.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture

http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires