Le gouvernement de l’Ontario maintient l’industrie apicole en bonne forme

Toronto (Ontario), 25 juin 2007 – Le gouvernement McGuinty veille à ce que l’industrie apicole puisse continuer à contribuer à la croissance de l’industrie agricole, a aujourd’hui annoncé la ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales, Mme Leona Dombrowsky.

« Le gouvernement ontarien sait que l’industrie apicole contribue énormément à la santé et à la vitalité de notre secteur agroalimentaire, a déclaré la ministre Dombrowsky. C’est pourquoi nous aidons les apiculteurs à rebâtir leurs colonies d’abeilles et à solidifier leurs entreprises pour les années à venir. »

Six semaines de froid intense en janvier et février ont exterminé 22,000 colonies d’abeilles, soit environ 30 pour 100 de la population d’abeilles mellifères de l’Ontario. Cela s’est produit surtout dans les régions de Niagara et de Haldimand-Norfolk. Afin d’aider au secteur à se redresser, la province injecte 3 millions de dollars comme suit :

  • Le Fonds ontarien d’aide spéciale aux apiculteurs recevra 2,4 millions de dollars pour fournir une compensation directe aux apiculteurs qui ont souffert de pertes plus élevées que la normale au cours de l’hiver dernier.
  • L’Association des apiculteurs de l’Ontario recevra une subvention de 600 000 $ pour réaliser des travaux recherche, favoriser le transfert de technologie et faire la promotion du miel ontarien.

« L’aide annoncée aujourd’hui contribuera à ramener la population d’abeilles de l’Ontario à un niveau près de la normale et aidera les apiculteurs à reprendre leurs travaux normaux après les pertes financières considérables de cette année, a indiqué le président de l’Association des apiculteurs de l’Ontario, M. Danny Walker. Cela devrait nous remettre en bonne voie de récupération. L’Association des apiculteurs est heureuse de la réaction rapide de la ministre. »

Les abeilles jouent un rôle important dans la production de certaines cultures fruitières et potagères d’une valeur estimative de 170 millions de dollars. En outre, le miel qu’elles produisent a une valeur de plus de 14 millions de dollars. Les apiculteurs des quatre coins de l’Ontario ont uni leurs efforts pour qu’il y ait un nombre suffisant de colonies d’abeilles dans les lieux les plus touchés par les pertes, pour assurer la pollinisation nécessaire à la fécondation des cultures fruitières et potagères. Le remplacement des colonies touchées – lequel est nécessaire pour assurer la pollinisation, récolter du miel et garantir un nombre suffisant de colonies saines avant l’automne – a occasionné des dépenses supplémentaires à certaines exploitations apicoles.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales de l’Ontario
http://www.omafra.gov.on.ca/french/index.html

Commentaires