Le Nunavut signe un accord pour le secteur agroalimentaire avec le Canada

Iqaluit (Nunavut), 29 septembre 2004 – À compter de maintenant, les chasseurs du Nunavut seront admissibles à un plus grand nombre de programmes et de services à la suite de la signature d’un accord de mise en oeuvre du Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA). L’accord quinquennal octroie au Nunavut un montant pouvant atteindre 180 000 dollars annuellement pour des programmes et des services qui permettront d’augmenter la rentabilité de la chasse commerciale au caribou et au boeuf musqué.

L’accord de mise en oeuvre a été signé par le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada, M. Andy Mitchell, et par le ministre du Développement économique et des Transports du Nunavut, M. David Simailak. Dernièrement, le ministre Simailak a aussi signé le CSA. Avec la signature de l’accord par le Nunavut, toutes les provinces et tous les territoires ont maintenant mis en oeuvre le CSA.

« Recueillir l’appui de tous les ordres de gouvernement et du secteur à une politique de ce genre est un fait sans précédent, a indiqué le ministre Mitchell. Le CSA traduit notre engagement à soutenir les producteurs et le secteur agricole et agroalimentaire. Au Nunavut, l’accord permettra aux chasseurs et aux entreprises d’accéder à des programmes et à des services qui renforceront leur compétitivité. »

Le CSA vise à faire du Canada un chef de file mondial en matière de salubrité des aliments, d’innovation et de production respectueuse de l’environnement.

« Les produits alimentaires à base de caribou et de boeuf musqué du Nunavut sont des produits de qualité supérieure de plus en plus reconnus à l’échelle mondiale, a souligné le ministre Simailak. Grâce à cet accord, nous pouvons mettre en valeur les caractéristiques uniques de nos produits agroalimentaires et insister, par exemple, sur le fait que la chasse au gibier permet de protéger l’environnement, de diminuer les risques liés aux maladies environnementales comme l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), et d’offrir de la viande biologique aux consommateurs. L’accord sur le CSA offre aux Nunavummiuts de grandes possibilités et nous sommes fiers de participer à ce programme national. »

« Essentiellement, nous voulons que les consommateurs sachent que la mention « Produit du Nunavut, Canada » leur assure des produits de classe mondiale », a déclaré le ministre Simailak.

« La signature d’aujourd’hui marque un moment historique, a ajouté la députée du Nunavut , Nancy Karetak-Lindell. Je suis heureuse de constater que les deux paliers de gouvernement unissent leurs efforts pour permettre aux chasseurs du Nunavut d’accéder à des ressources qui contribueront à nous doter d’un secteur agroalimentaire plus fort et plus concurrentiel. »

Le CSA, approuvé par les ministres de l’Agriculture en 2001, aide le secteur canadien de l’agriculture à tirer le maximum des nouveaux débouchés sur les marchés nationaux et étrangers en protégeant et en améliorant le système de salubrité et de qualité des aliments au Canada, grâce à l’adoption de pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et fondées sur des principes scientifiques. Le gouvernement fédéral a injecté 1,1 milliard de dollars afin d’appuyer la mise en oeuvre des programmes de gestion des risques de l’entreprise dans toutes les régions du Canada. Un examen aura lieu annuellement et sera supervisé par un groupe d’experts et d’intervenants du secteur qui veillera à ce que les programmes continuent de produire les résultats voulus.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires