Le Québec adhère au cadre stratégique agricole et agroalimentaire

Québec (Québec), 7 juillet 2003 – Le Québec a signé l’Accord-cadre fédéral-provincial-territorial sur un Cadre stratégique agricole et agroalimentaire pour le vingt et unième siècle. Le ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, et la ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier, en ont fait l’annonce aujourd’hui.

L’Accord-cadre marque le début d’une étape importante dans l’évolution des programmes agricoles au Canada. Les mesures contenues dans le Cadre stratégique agricole et agroalimentaire aideront les productrices et les producteurs agricoles du Québec à faire face aux défis quotidiens, tant intérieurs qu’internationaux. Ces mesures portent autant sur la gestion des risques, la salubrité et la qualité des aliments que sur l’environnement, le renouveau ainsi que la science et l’innovation.

« Je suis fier que le Québec se joigne aux autres provinces signataires de notre nouvelle politique agricole et agroalimentaire pour le vingt et unième siècle », a déclaré M. Vanclief. « Je me réjouis de la collaboration que nous entreprenons dans le développement de l’industrie agricole du Canada. Nous jetons ensemble les assises d’une nouvelle orientation souple qui mènera le secteur agricole vers une plus grande confiance et une plus grande stabilité. »

« Je suis heureuse que nous soyons parvenus à une entente qui reflète les besoins et les réalités du secteur agricole québécois », a déclaré pour sa part Mme Gauthier. « Mon homologue fédéral m’a assurée qu’il partageait notre objectif de faire en sorte que la mise en oeuvre de l’Accord-cadre au Québec se fasse de façon simple et souple pour les producteurs agricoles, notamment en ce qui a trait à la gestion des risques. L’Accord-cadre sera appuyé par un plan de mise en oeuvre qui établira les programmes d’intervention des deux ordres de gouvernement au cours des cinq prochaines années. »

De son côté, le ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes et aux Affaires autochtones, M. Benoît Pelletier, se réjouit de la signature de cet accord-cadre. « Ceci constitue la première entente fédérale-provinciale du gouvernement Charest. Je suis convaincu que nous pourrons conclure une entente bilatérale de mise en oeuvre, dans le respect des compétences des deux ordres de gouvernement.

Les ministres ont confirmé que l’administration du nouveau compte de stabilisation du revenu net sera confiée à La Financière agricole du Québec, ce qui favorisera le mise en oeuvre harmonieuse du nouveau programme et de ceux du Québec.

Par ailleurs, le ministre Vanclief a affirmé que l’accord de mise en oeuvre du Cadre stratégique agricole reconnaîtra le système canadien de la gestion de l’offre et ses trois piliers : le contrôle des importations, une politique de prix couvrant les coûts de production et le contrôle de la production. M. Vanclief a en outre réitéré son engagement à défendre vigoureusement la gestion de l’offre au cours de la prochaine ronde de négociations à l’Organisation mondiale du commerce.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA)
http://www.agr.gc.ca/canadaentete/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires