Ligne de temps

Le rôle du climat dans le rendement

Pour obtenir les rendements les plus élevés possibles, les producteurs sont prêts à essayer plusieurs techniques ou produits. Or, il ne faut pas oublier que les conditions climatiques jouent souvent un rôle très important. À l’aube des récoltes, et au moment d’analyser les succès ou déceptions de toutes ces tentatives, il est important de rester prudent quant aux décisions pour la prochaine saison.

Pour augmenter le rendement dans le soya, par exemple, l’utilisation de cultivars tardifs de soya jumelés à un semis hâtif est une technique mise de l’avant. Des essais réalisés en 2013 n’ont pas donné les résultats attendus. Le Soil and Crop Improvement Association de Lanark County a parrainé plusieurs sites. Des variétés avec une maturité relative de 1,3 à 1,5 ont été semées dans une zone de 0,8 à 1,0. Un déficit d’ensoleillement et de chaleur durant les mois de juillet et août a ralenti leur croissance justement au stade critique d’accumulation du rendement en grains. Les variétés tardives n’ont pas pu rattraper les autres et exprimer leur plein potentiel. Ceci ne veut pas dire que la stratégie n’est pas bonne, elle n’était simplement pas adaptée aux conditions présentes cette année-là. La persévérance et les observations sur plusieurs années sont nécessaires.

Source : Ontario Farmer

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires